AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Naaaaaaaaaaaaaaahh heu rien.. [pv]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Lars Piercowski

avatar

Nombre de messages : 886
Age : 24

Pensine
Gallions:
0/0  (0/0)
Année d'étude: 7eme
Sorcier de niveau: 3

MessageSujet: Naaaaaaaaaaaaaaahh heu rien.. [pv]   Sam 22 Mar - 0:56

Lars s’était levé très tôt ce matin là. En effet, il avait des recherches qui ne concernaient que lui et donc personne d’autre, à faire à la bibliothèque. Il n’était même pas encore cinq heure du matin lorsqu’il monta sans bruit, vêtu de son habituelle cape verte émeraude et noire, qu’il troquerait plus tard pour une autre, toute de jais. L’allure fière, il fit plusieurs détour pour défier la vigilance d’un Rusard matinal. Cependant, celui-ci, surgit d’un passage secret et Lars se retourna la baguette levée.

-Piercowki...souffla le cracmol, dont les tempes commençaient déjà à grisonner, mais ses pupilles, dilatées, clignaient sans cesse, ses mains étaient parcourues de tics incessants. Il avait peur. En effet de nombreuses rumeurs couraient autour de ce jeune homme, au regard si fier, à la tête si haute et dont la voix ne tremblait pas. Cette fois, encore elle était impeccable.

-Mr, le concierge, vous m’avez fait peur,
commença le Serpentard en baissant très lentement sa baguette. Il n’allait pas attaquer le premier.

Mais intimidé, l’homme s’était contenté de lui demander d’aller regagner les cachots. Larsen ne prit même pas la peine de faire semblant de descendre, il monta dans la bibliothèque et se rendit dans la section Interdite. Section dont il ressortit très vite, les bras chargés de livres. Il s’assit à une table dans un coin qui se trouvait dans un cul de sac. Attablé en silence, lisant en silence à la recherche de malédictions anciennes et ténébreuse, il n’entendait plus ce qui se passait autour. Et du fait de sa position derrière une pile de livres, il ne le voyait que lorsqu’on pouvait lui piquer une bise d’esquimau.


Dernière édition par Lars Piercowski le Dim 23 Mar - 1:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iseult Ethylda
Modérateur MH
avatar

Nombre de messages : 721
Age : 31

Pensine
Gallions:
550/1000  (550/1000)
Année d'étude: 1er
Sorcier de niveau: 1

MessageSujet: Re: Naaaaaaaaaaaaaaahh heu rien.. [pv]   Sam 22 Mar - 10:43

La petite Gryffondor s’assis dans son lit, cachée derrière les rideaux de son baldaquin, elle bailla à s’en décrocher la mâchoire et s’étira tel une enfant en bas âge avant de repousser les couvertures et de filer sous la douche. Une fois son uniforme enfilé, elle sortit silencieusement de son dortoir et ce ne fut que lorsqu’elle fut arrivée dans la salle commune qu’elle se rendit compte de l’heure plus que matinale… Il n’était que 5h30 du matin, la petite fille écarquilla les yeux, n’arrivant pas a croire qu’elle s’était réveillé si tôt en pleine forme… Mais elle n’allait tout de même pas se recoucher pour à peine deux heures…

Elle réfléchit, rester dans la salle commune n’était pas le plus tentant, elle allait finir par s’ennuyer… Mais si elle sortait, elle risquait de se prendre une retenue par le concierge par ce qu’elle n’avait certainement pas le droit de trainer dans les couloirs si tôt le matin… Elle avait déjà vu Rusard, de loin, et elle avait bien remarquer qu’il n’aimait pas les élèves alors il se ficherait pas mal de savoir qu’elle était en première année et qu’elle n’était pas forcément au courent du fait qu’elle n’avait pas le droit de vagabonder dans les couloir tôt le matin…

Un petit sourire sournois éclaira son visage, elle n’avait encore jamais été voir la bibliothèque… Et puis, elle n’était pas à Gryffondor pour rien… Elle inspira un bon coup et sortit de sa salle commune direction la bibliothèque, le tout, c’était de ne pas se faire chopper par le concierge, et Iseult avait l’habitude de sortir en douce malgré les punissions de son père qui la confinaient dans sa chambre…

Elle marchait en faisant le moins de bruit possible pour ne pas réveiller les tableaux où bien attirer l’attention des fantômes ce qui aurait fait rappliquer le concierge a coup sur, et elle arriva bientôt à la bibliothèque, en poussa la porte qui grinça légèrement alors qu’elle murmurait un petit « chut » à la dite porte, comme si elle allait lui répondre… Elle la referma derrière elle et soupira de soulagement, maintenant, il lui suffirait de sortir après le réveil des élèves, et d’ici, elle entendrait surement l’immense horloge du collège…

Elle commença donc son exploration des lieux qu’elle trouvait absolument fascinant, en même temps, il ne fallait pas grand-chose pour émerveiller la jeune Gryffondor qui était tout de même un peu trop naïve pour ses 11ans… Cela contrastait beaucoup avec le fait que physiquement, elle faisait plus vieille… Elle sourit d’une sorte de légère béatitude et avança sans prendre garde d’où elle allait, elle passa devant la réserve interdite mais après hésitation, renonça à y entrer pensant qu’elle avait assez tenter le diable comme ça… Pour cette fois… Elle remonta les rayons sur les sortilèges, les potions, la métamorphose, la botanique, l’histoire…

Elle ne se rendait pas compte qu’elle s’enfonçait dans la bibliothèque sans être sur qu’elle pourrait retrouver la sortie toute seule, trop occupée qu’elle était a essayer de surprendre d’autres livres en train de voler, elle fixait la plafond sans regarder où elle mettait les pieds, se pensant seule dans la pièce et ne voyant pas l’immense pile de livres dont elle se rapprochait dangereusement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marauders-hogwarts.forumsactifs.com/fiches-personnages-f1
Lars Piercowski

avatar

Nombre de messages : 886
Age : 24

Pensine
Gallions:
0/0  (0/0)
Année d'étude: 7eme
Sorcier de niveau: 3

MessageSujet: Re: Naaaaaaaaaaaaaaahh heu rien.. [pv]   Sam 22 Mar - 11:37

Lars referma « L’homme et le démon », livre négligeable qui ne parlait qu’a demi mots de magie noire et ancestrale, donc rien d’intéressant aux yeux noirs de jais du fils Piercowski (à savoir que ce nom est celui d’une famille de sorcier de mauvaise réputation, étant impliquée dans de nombreux épisodes sombres. Mais c’est aussi une famille très friquée, alors…). Il releva soudainement la tête alertée par un bruit, très proche. Ne pouvant voir à cause de la pile de bouquins Hermionesque, il soupçonna la bibliothécaire. Que faisait-il de mal ? Rien du tout pensa t-il en faisant jaillir du néant une feuille de parchemin jaunie sur laquelle était écrit à la hâte.

« Je soussigné, Andromeda Black, autorise Larsen Piercowski à aller lire des livres dans le réserve dans le cadre de mon cours.
Andromeda Black »

Information qui ne serait sûrement pas vérifiée, se dit la garçon, et si elle voulait savoir pourquoi il ne lui avait as donné le papier avant de commencer à lire, il lui répondrait qu’il n’allait pas la réveiller pour si peu. Cependant, un instinct quelconque ne cessait de lui répéter que ce n’était peut-être pas la gardienne de livres qui se trouvait derrière la pile. Un frisson traversa l’échine de Larsen, et si ce n’était autre qu’Albus Dumbledore qui l’observait ?

Comme son futur maître quelques années auparavant, Dumbledore était le « seul qu’il ait jamais craint », lui qui ne craignait pour utiliser une image toute faite « ni la mort, ni la mort », il avait peur. Néanmoins, il garda son sang froid et ne bougea pas, el une statue de marbre insensibles aux cris aux pierres que lui jètent les gamins, tel la statue de granit insensible aux amoureux qui s’embrassent devant elle.

« Il faut que j’agisse rapidement et sans bavures, si j’attaque un Innocent, je vais m’attirer des ennuis, et s je tombe sur un mec qui m’allonge sur le carreau et que je crève, la gueule sur la table… », il réfléchit intensément, en un éclair de génie, à peine plus de cinq secondes durant lesquelles les bruits de pas se rapprochaient, il avait déjà pensé à une bonne centaine d’hypothèses, aucune n’était plus vraisemblables que celle que je viens d’énoncer.

Avec une vitesse d’exécution extrêmement rapide qui se doublerait lorsqu’il atteindrait les vingt-neuf ans il se prépara ainsi à toutes les éventualités. Enfin avant ça il passerait par de nombreuses épreuves. Des confins de l’Asie en passant par la Sahara africain, il lui faudrait des années avant de devenir la Larsen Menroth et non plus Piercowski, célèbre tueur, Mangemort, habitué des bistrots et du pastaga, et bien sur, il lui faudrait vivre deux années sans magie, déguisé en bidasse. Chose qui lui donnerait une aversion de l’ordre moldu, et notamment de la flicaille et surtout des troufions.*

Puis soudain, la tempête se déchaîna et Lars surgit du néant, parfaitement calme, une main – la gauche- dans la poche du même coté. Poche, ou il conservait sa baguette qu’il avait rangé quelques secondes plus tôt peine. Il découvrit alors une jeune fille qui faisait environ 14-15 ans, brune, les yeux verts. Il ne la connaissait pas et ne l’avait jamais ( ou alors très rapidement) vue ou aperçue. A cet instant, les yeux noirs de jais, hérités de son paternel se posèrent sur le blason, rouge et or frappé du griffon. Les yeux mi plissés Lars fut la premier à parler, très lentement, avec un peu d’agressivité mêlée de soupçons et de calme, le tout donnait un cocktail explosif, mais aucune ride ou expression de rage ou de colère n’était visible, le visage de Larsen demeurait parfaitement neutre :


« - Bonjour… Tu es… perdue. Ou… tu cherches… quelques chose… »

L’effort de Lars pour parler un langage pas agressif était perceptible dans sa voix lente, et les silences répétés entre les mots.



*Je parle des policiers et des militaires, des gendarmes que Lars ne peux pas piffer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iseult Ethylda
Modérateur MH
avatar

Nombre de messages : 721
Age : 31

Pensine
Gallions:
550/1000  (550/1000)
Année d'étude: 1er
Sorcier de niveau: 1

MessageSujet: Re: Naaaaaaaaaaaaaaahh heu rien.. [pv]   Sam 22 Mar - 12:05

Iseult regardait partout vers le plafond pour voir si elle n’avait pas rêver et si elle avait bien vu des livres voler de ci de là tel d’énormes oiseaux de papier qui se baladait dans la bibliothèque comme dans une volière… Mais au bout de quelques minutes où elle ne vit rien, elle commença a se dire que le manque de sommeil ne lui réussissait pas…

*C’que je peux être bête… Des livres qui volent… Mais quel troll !!!*

Même si la petite Gryffondor savait qu’à Poudlard tout était possible, ou presque, elle avait encore du mal à s’y faire étant donner qu’elle était de sang mêlé et qu’elle avait grandit du coté moldu avec son père et ses deux frères ainés, maintenant âgés de 20ans… Elle était un peu déçue qu’ils soient trop vieux pour qu’elle ait passé au moins sa première année en leur compagnie mais elle n’avait pas choisit le déroulement de la vie, tout comme elle n’avait pas choisit que sa mere meurt en la mettant au monde… Mais ni son père, ni ses frères ne lui en voulait, et d’ailleurs, quelle injustice se serait que de s’en prendre à elle pour ça… Elle ne s’en n’était jamais sentie coupable, par ce que son père avait veillé à ce que ça soit le cas… C’était un homme bon et juste, tout comme ses frères qui n’en n’étaient pas moins farceurs…

« - Bonjour… Tu es… perdue. Ou… tu cherches… quelques chose… »

La petite Gryffondor fit un bond spectaculaire, sortant vivement de ses pensées, reculant de quelques pas sous la surprise de se rendre compte qu’elle n’était finalement pas toute seule dans cette bibliothèque… Son cœur battait à 100 à l’heure, tellement vite qu’elle en avait presque peur qu’il se décroche de sa poitrine, il tambourinait tellement fort qu’elle en entendait presque les échos raisonné dans l’immense pièce pleine de livres…

Elle leva un regard ahuri vers la personne qui venait de lui flanquer une belle frayeur pour se rendre compte qu’il s’agissait d’un élève, de quelle maison ? Ca elle n’en savait rien mais il était plus vieux qu’elle, c’était certain. En même temps, c’était pas difficile d’être plus vieux qu’elle vu qu’elle n’était qu’en première année… Elle repris son souffle lentement mais surement, essayant de retrouver un rythme cardiaque à peu prés normal avant de lui répondre, ne faisant même pas attention à la pointe d’agressivité qu’il y avait dans la voix du grand brun face à elle… Elle lui répondit a voix basse, comme si elle avait peur de se faire surprendre par quelqu’un d’autre, la voix néanmoins, claire et cristalline, un léger sourire d’excuse au coin des lèvres et les yeux pétillants de malice malgré ses joues légèrement rougies d’avoir eu peur et de s’être fait prendre en faute…

- Ni l’un ni l’autre… Je… J’arrivais plus a dormir alors je suis venu découvrir la bibliothèque… Je pensais que j’étais toute seule, je voulais pas te déranger, désolée…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marauders-hogwarts.forumsactifs.com/fiches-personnages-f1
Lars Piercowski

avatar

Nombre de messages : 886
Age : 24

Pensine
Gallions:
0/0  (0/0)
Année d'étude: 7eme
Sorcier de niveau: 3

MessageSujet: Re: Naaaaaaaaaaaaaaahh heu rien.. [pv]   Sam 22 Mar - 12:50

- Ni l’un ni l’autre… Je… J’arrivais plus a dormir alors je suis venu découvrir la bibliothèque… Je pensais que j’étais toute seule, je voulais pas te déranger, désolée…

Ces mots furent prononcés avec des accents plutôt aigues de petite fille, la voix cristalline était un ruisseau qui ricochait contre un rocher, belle et mélodieuse. Et elle souriait, d’un air presque coupable. Mais dans la phrase ce qui interloqua Lars, ce fut « je suis venue découvrir la bibliothèque », ainsi donc elle n’était jamais venue ici ? « Peut-être… » Pensa le beau jeune homme aux cheveux aussi noirs que ses yeux couleurs ténèbres. « J’l’ai jamais vue, celle là, donc elle est peut-être nouvelle, en plus elle dit implicitement n’être jamais venue. A moins que ça ne soit dans sa façon de parler. «

La réflexion, comme toujours fut rapide et ne dura pas plus de cinq secondes dans la tête de Larsen, dont le cerveau était en ébullition, qu’allait-il faire ? « Mieux vaux paraître amical, on relancera les cartes s’il le faut. » Avec une infime hésitation -perceptible par les gens les plus observateurs, et le futur Mangemort ignorait si c’était le cas de la jeune Griffondor- il lui tendit la main droite, sur laquelle on pouvait observer une étrange rune, invention du Serpentard; un triangle équilatéral noir dont on ne voyait que les bouts, derrière un cercle vert ornée de motifs, sur lequel reposait une sorte de shuriken noirs (voir le vava de Lars Menroth sur DH).

Lars avait fait ce geste en souriant le plus amicalement possible, le résultat étant plutôt convainquant, et d’ailleurs, lui donnait un air beau, gentil, amical qu’il aurait directement rayé de son visage s’il avait pu se voir en cet instant. Dans son cerveau de nouveau au travail, se mêlaient une multitudes d’informations, sur les façons dont ont se saluait ou les questions qu’il devait poser dans ce genre de situation. Car, s’il aurait très bien pu couper court à la discussion, comme il en avait l’habitude, Larsen tenait à parler avec cette Griffondor qui l’intriguait.

Certain qu’elle n’oserait pas, ou très difficilement commencer un dialogue, comme l’avait prouvé la frayeur qu’il lui avait causée en surgissant de nulle part. Le serpentard essaya de ne pas regarder directement son interlocutrice dans les yeux, car il était conscient que ses iris noirs de jais étaient plus qu’effrayants. Alors qu’il n’y avait qu’une demi seconde qu’il avait tendu la main, Lars se présenta en faisant volontairement disparaître son nom et sa maison, et en pivotant très légèrement de façon à ce que les livres qu’il lisaient soient invisibles aux yeux d’Iseult.


-Je m’appelle Larsen, mais on m’appelle Lars, et toi ? Tu es en quelle année ? Et tu ne me déranges pas et tu n'as ni à t'excuser, ni à être desolée, la bibliothèque est à tout le monde. C'est la première fois que tu viens ? Tu veux que je t'aides à trouver quelque chose en particulier ?


Il avait demandé en souriant toujours aimablement, deux chose qu’il n’aurait su deviner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iseult Ethylda
Modérateur MH
avatar

Nombre de messages : 721
Age : 31

Pensine
Gallions:
550/1000  (550/1000)
Année d'étude: 1er
Sorcier de niveau: 1

MessageSujet: Re: Naaaaaaaaaaaaaaahh heu rien.. [pv]   Sam 22 Mar - 13:31

Le rougissement disparu très vite des joues de la demoiselle, d’une part par ce qu’après tout, il était élève et n’avait pas plus le droit d’être ici à cette heure si matinale qu’elle et ensuite par ce qu’il lui inspirait confiance… Allez savoir pourquoi par ce que après que la frayeur fut passé, la jeune demoiselle remarqua bien qu’il faisait des efforts pour être aimable puis, après l’avoir brièvement détaillé, elle perçu dans ses yeux qu’elle avait raison de penser que ce n’était pas dans les habitudes du jeune homme d’être si ‘‘poli’’ avec quelqu’un…

Je m’appelle Larsen, mais on m’appelle Lars, et toi ? Tu es en quelle année ? Et tu ne me déranges pas et tu n'as ni à t'excuser, ni à être désolée, la bibliothèque est à tout le monde. C'est la première fois que tu viens ? Tu veux que je t'aides à trouver quelque chose en particulier ?

Iseult qui était occupée à le dévisager, mis quelques secondes a se rendre compte qu’il lui tendait la main. Elle sourit légèrement et lui tendit la sienne sans aucune hésitation d’aucune sorte, elle ne voyait pas pourquoi elle aurait du hésiter. Elle lui serra brièvement la main, la sienne faisant difficilement le tours de celle de ce jeune homme comme elle l’avait remarquer, ce qui la fit sourire avant qu’elle ne remarque le drôle de tatouage dont elle ignorait totalement la signification… Elle regarda le dos de la main de Larsen avec curiosité avant de relever les yeux vers son visage qu’elle aurait qualifier d’impassible alors qu’elle n’avait même pas remarquer qu’il essayait de cacher les livres qu’il lisait avant qu’elle n’arrive…

Enchantée Lars, je m’appelle Iseult…

Son sourire s’élargit et la petite pointe de malice aussi tendit que son regard brillait d’avantage. Elle avait légèrement hésité entre ‘‘Lars’’ et ‘‘Larsen’’ mais s’il n’avait pas voulu qu’elle l’appelle comme ça, il n’aurait pas préciser… Ensuite, il ne lui avait pas donner son nom alors pourquoi lui aurait-elle donner le sien même si pour le monde sorcier, le nom des Ethylda ne voulait pas dire grand-chose… Mais elle n’avait pas honte d’être de sang mêlé, pour elle, le sang n’avait pas d’importance…

-Je suis en première année… Oui je sais, on dirait pas… Et toi ???? T’as l’air… Grand… Oh je cherchait rien en particulier, je suis plutôt curieuse… J’ai vu une réserve interdite là bas… Il s’en est fallu de peu pour que je l’explore aussi…

Bon d’accord, ce n’était pas très malin de sous entendre devant un autre élève encore inconnu qu’elle aurait bien voulu franchir un interdis de plus mais qu’elle s’était retenue pour cette fois… Mais Iseult était de ces personnes qui, quand elles voient le mot ‘‘interdit’’ d’inscrit quelque part, ne peuvent s’empêcher d’aller voir par pur curiosité… En parlant de curiosité, les yeux d’Iseult retournèrent sur le dos de la main droite de Lars…

-Il est chouette ton tatouage… Si c’est pas trop indiscret, il signifie quoi ????

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marauders-hogwarts.forumsactifs.com/fiches-personnages-f1
Lars Piercowski

avatar

Nombre de messages : 886
Age : 24

Pensine
Gallions:
0/0  (0/0)
Année d'étude: 7eme
Sorcier de niveau: 3

MessageSujet: Re: Naaaaaaaaaaaaaaahh heu rien.. [pv]   Sam 22 Mar - 17:50

Lars se réjouit intérieurement, mais son visage demeura impassible. Il avait réussi à calmer la jeune fille dont les joues qui avaient virés au rouge quelques secondes auparavant, étaient redevenues normales. Cependant, il se sentit mal à l’aise lorsqu’elle l’observa longuement, tentant peut être de percer ses secrets, néanmoins, il ne se déroba pas, et resta de marbre face à l’analyse. « Après tout », pensa-t-il, « chacun devait bien tenter d’en apprendre le plus possible sur l’autre ». Ce qu’elle faisait était légitime, et il aurait été plutôt suspect de vouloir faire semblant d’être d’une totale franchise. Mais ce qui gêna Larsen, ce fut le fait qu’elle tente de déchiffrer la noirceur de ses iris, enfin il appliqua la même technique que précédemment et ne tenta pas de se soustraire. Au contraire, il la regarda les yeux dans les yeux, mais, même sans le moindre air féroce, cela resta impressionnant.

Quelques secondes plus tard, il sentit le contact de la main de la Griffondor, étant un géant parmi les fourmi, il ne fit pas attention à la difficulté qu’elle eut à faire le tour de sa main, mais il prit garde à ne pas serrer trop fort, pour ne pas lui briser les phalanges. Au contraire de lui, elle n’avait pas hésité la moindre seconde. Chose normale puisque si Lars avait hésité, c’était qu’il n’était pas habitué à être aussi aimable et qu’il se demandait s’il y avait moyen qu’elle interprète mal son geste. Toujours souriante, ce qui n’avait pas échappé au baroudeur, elle avait remarqué la marque des Piercowski sur sa main et devait maintenant s’interroger sur ce qu’elle signifiait.


Enchantée Lars, je m’appelle Iseult…

« Iseult, Iseult … Inconnue au bataillon », pensa Lars. La dénommée Iseult, venait de lui donner une nouvelle raison de se réjouir, car il avait obtenue sa confiance, en effet, elle l’avait appelé par le diminutif de son prénom et non pas par le prénom complet, chose que son père avait longtemps aimé faire, lui, l’ancien soldat des armées anglaises, trouvait ça digne. Enfin, là où il était, en prison, il pouvait trouver ça comme il voulait, Donovan Piercowski était un homme du passé. Content, il ne nota même pas l’absence du nom dans la description de la nouvelle venue. Qu’elle soit moldu, sang-mêlé ou sang-pur ne faisait qu’une infime différence aux yeux de Lars qui n’avait encore rien contre les moldus, il n’haïrait d’ailleurs jamais les sang-mêlé, mais regretteras les comportements des moldus qui finiront par lui mettre en tête qu’ils sont inférieurs.


-Je suis en première année… Oui je sais, on dirait pas… Et toi ???? T’as l’air… Grand… Oh je cherchait rien en particulier, je suis plutôt curieuse… J’ai vu une réserve interdite là bas… Il s’en est fallu de peu pour que je l’explore aussi…

Lars ne répondit pas, il réfléchissait, devait-il l’emmener faire un tour dans la section interdite? Les livres volants n’allaient-ils pas s’en mêler ? Livres volants qui gardaient l’accès à la réserve et même à la bibliothèque entière à ceux qui n’y étaient pas autorisés. Pourquoi pas ? Mais soudain, les yeux du garçon à la cape émeraude et noire firent un mouvement violent. Ses oreilles venaient de l’informer qu’un bruit de vol se dirigeait vers eux. Rapide et alerte, il poussa légèrement -pour avoir une marge de visée- Iseult et tira sa baguette magique qu’il pointa sur une sorte de volée d’oiseaux…


-Diffindo !!! Lacarnum inflamare !!! Reducto !! Impedimenta !!! Incarcerem ! Immobulus !


Le premier livre volant tomba par terre, tranché en deux, le second s’enflamma et mit le feu à son voisin, le troisième devint si petit qu’on ne le vit presque plus, le quatrième ralenti et alla s’écraser sur une rangée de livres de métamorphose, quant au cinquième il fut emprisonné par une demi-douzaine de cordes. Les autres s‘arrêtèrent net. Larsen abaissa sa baguette le souffle court. Il se rendit compte uniquement à cet instant qu’il n’avait pas répondu à la dernière question, posée auparavant.


-Il est chouette ton tatouage… Si c’est pas trop indiscret, il signifie quoi ????

-Pour ne rien te cacher, j’y suis souvent allé dans la réserve… ces livres sont là pour t’empêcher d’aller là ou tu ne dois pas. Tu es grande une première année… Moi je suis en septième… Tu veux aller voir dans la réserve ? Plus c’est interdis, plus c’est excitant. Par contre, fais bien attention, y’a pas mal de bouquins volants par ici.


Il marqua une pose durant laquelle il regarda autour, pour s’assurer qu’il n’y en avait pas d’autre dans les parages…


-Excuse-moi de t’avoir bousculé tout à l’heure, au fait… Mon tatouage, c’est le symbole de ma famille… Avec le dhole, un chat sauvage d’Asie…Tu est partante, alors ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iseult Ethylda
Modérateur MH
avatar

Nombre de messages : 721
Age : 31

Pensine
Gallions:
550/1000  (550/1000)
Année d'étude: 1er
Sorcier de niveau: 1

MessageSujet: Re: Naaaaaaaaaaaaaaahh heu rien.. [pv]   Sam 22 Mar - 21:18

Iseult remarqua bien que Lars semblait réfléchir après qu’elle lui eu dit son nom. Elle garda son sourire qui ne la quittait jamais, quelque soit la situation. En même temps, elle n’avait encore jamais été dans une situation on la dernière chose qu’on ait envie de faire, c’est de sourire… Elle était étonnée qu’il réussisse a réfléchir sans que ses yeux ne quittent ses iris vert. Elle se demandait bien pourquoi il semblait mettre une pointe d’honneur a soutenir son regard… Pour sa part, elle ne quittait pas les yeux du jeune homme pour deux raisons, la première par ce qu’on lui avait appris a regarder les gens quand on leur parle et la deuxième par ce qu’elle trouvait qu’il avait quelque chose de fascinant dans le regard… Elle ne savait pas quoi et elle n’était pas sur de vouloir le découvrir, en attendant, elle trouvait ça amusant…

Alors que Lars continuait de réfléchir à la ‘‘confession’’ de la première année à propos de la réserve de la bibliothèque et que la jeune fille s’empêchait de rire pour ne pas le vexer car il lui arrivait souvent de rire sans raison, simplement par ce qu’elle en avait envie et nullement pour se moquer de qui que ce soit… Lars avait détourner les yeux à une vitesse incroyable et Iseult eu a peine le temps de se demander ce qui avait attirer son regard qu’elle sentit une des mains du garçon la pousser légèrement sur le coté tendit qu’elle le voyait sortir sa baguette magique de son autre main et lancer une série de sort qu’elle ne connaissait pas encore…

Diffindo !!! Lacarnum inflamare !!! Reducto !! Impedimenta !!! Incarcerem ! Immobulus !

Iseult suivit les sort des yeux sans pour autant avoir le temps de voire correctement ce qu’il attaquait comme ça… Il avait été tellement rapide qu’elle n’avait presque l’impression qu’il venait de la mettre sur le coté… Quand les ‘‘choses’’ tombèrent au sol, vaincues, Iseult ne pu comprendre d’avantage vu l’état dans le quel elles étaient…

Pour ne rien te cacher, j’y suis souvent allé dans la réserve… ces livres sont là pour t’empêcher d’aller là ou tu ne dois pas. Tu es grande une première année… Moi je suis en septième… Tu veux aller voir dans la réserve ? Plus c’est interdis, plus c’est excitant. Par contre, fais bien attention, y’a pas mal de bouquins volants par ici.

Iseult tourna lentement les yeux vers Larsen, Il avait le souffle court et sa baguette pendait au bout de son bras, elle ne pu s’empêcher de rire légèrement en se faisant la remarque qu’il continuait la conversation comme si rien ne l’avait interrompue… Elle le regarda, impressionnée par sa rapidité et sa maitrise des sortilèges car apparemment, tout ceux qu’il venait de lancer avaient réussit…

Excuse-moi de t’avoir bousculé tout à l’heure, au fait… Mon tatouage, c’est le symbole de ma famille… Avec le dhole, un chat sauvage d’Asie…Tu est partante, alors ?

Ce ne fut que lorsqu’il termina de parler après avoir scruter les alentours qu’Iseult revint sur terre, clignant des yeux plusieurs fois. La première pensée qu’elle eu, ce fut qu’elle n’avait finalement pas rêver tout à l’heure et qu’elle avait bien vu des livres volants… Elle enregistra aussi que Lars était en 7ème année et que son tatouage était le symbole de sa famille, ce qui devait certainement signifier qu’il était né dans une famille de sorciers… Elle passa ensuite au fait qu’il avait dit avoir déjà été dans la réserve. Elle était soulagée de ne pas être tomber sur un élève qui lui aurait fait la morale pour qu’elle n’aille surtout pas dans cette réserve… Mais comme il le disait si bien, plus c’est interdit, plus s’est excitant… De plus, il devait y avoir des livres géniaux la dedans pour qu’ils les cachent à la vue des élèves… Elle fixa de nouveaux ses yeux ébène et lui fit un grand sourire malicieux, ses yeux encore plein d’admiration.

-Oh tu m’as pas fait mal, ne t’excuse pas… Pour la réserve… Je voudrais pas que tu ais des ennuis à cause de moi… Mais j’ai pas peur d’y aller…

Iseult ne déclinait pas la proposition de Lars, bien au contraire, elle mourrait d’envie d’aller explorer la réserve mais elle ne voulait pas qu’il ait des ennuis a cause d’elle, simplement par ce qu’il voulait ‘‘l’aider’’ à satisfaire sa curiosité…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marauders-hogwarts.forumsactifs.com/fiches-personnages-f1
Lars Piercowski

avatar

Nombre de messages : 886
Age : 24

Pensine
Gallions:
0/0  (0/0)
Année d'étude: 7eme
Sorcier de niveau: 3

MessageSujet: Re: Naaaaaaaaaaaaaaahh heu rien.. [pv]   Sam 22 Mar - 23:05

Il n’échappait pas au fils Piercowski que sa jeune comparse l’observait avec de grands yeux verts, étonnés. En effet, il y a avait de quoi, Larsen avait passé des heures et des heures à s’entraîner à lancer toutes sortes de maléfices, de sortilèges qui faisaient sans aucun doute de lui, l’élève le plus redouté en duel. On racontait même qu’il pouvait rivaliser avec Albus Dumbledore. Cette rumeur, lancée par Skeeter, une jeune élève sotte et conne comme un balais, pire qu’un régiment de paras et de bidasses, avait fait couler beaucoup d’encre dans la salle commune des Serpentards, un soir au coin du feu bienveillant. Quoi qu’il en soit, si ce garçon là, tournait mal, il y avait de grands risques pour que des gens y perdent la vie.

Le beau jeune homme eut un sourire quand elle fut impressionnée par son calme olympien. Oui, à cette époque, il était réputé pas, dans le seul but non seulement de relever un défi physique très important, mais aussi et surtout de connaître leur us et coutumes, bien qu’ils aient tous appris les cultures européennes à la naissance.

Il pensa à son père, enchristé, ce qui ne pouvait que le réjouir, puis à sa mère, morte, il y avait deux années, et pourtant il ne l’avait appris que deux jours avant la rentrée à Poudlard. Car, pendant les grandes vacances, il traînait les bistrots, se faisait des connaissances, notamment, un homme nommé Tom Elvis Jedusor, une des rares personne qu’il craignait autant, si ce n’était plus que Dumbledore. Mais certains de leurs idéaux concordaient, bien que le futur Seigneur des Ténèbres, soit plus radical. Finalement, il sortit du tourbillon de souvenir, aussi soudainement qu’il y était entré et remit ses iris noirs et ténébreux dans ceux, juste avant qu’elle ne dise, toujours de sa voix cristalline, fluette et agréable, accompagnée d’une sourire mi-malicieux, mi-espiègle, il fut alors certain qu’elle accepterait :

-Oh tu m’as pas fait mal, ne t’excuse pas… Pour la réserve… Je voudrais pas que tu ais des ennuis à cause de moi… Mais j’ai pas peur d’y aller…


Lars éclata d’un grand rire et balança sa tête en arrière, complètement hilare. Il devait sans doute être venu plus souvent dans la réserve que la bibliothécaire elle-même. Une de plus, une de moins, ça n’allait pas changer grand-chose, il se calma aussi vite qu’il avait pris l’hilarité et pensif, il tendit l’oreille, espérant ne pas avoir alerté l’irritable Mrs. Pince. Non, pas le moindre bruit, pas le moindre cri de l’ignoble piaf qui servait de gardienne des livres, l’endroit était seulement troublé par le rire pur d’Iseult et leurs respirations respectives. Celle de Lars étant la plus faible, comme s’il craignait de vider la pièce de son air en respirant normalement. Rasséréné et de nouveau impassible il dit avec ce qu’on aurait pu prendre pour un sourire presque, presque bienveillant :


-Tu ne me causeras pas d’ennuies, la réserves j’y vais aussi souvent qu’au toilettes, plaisanta-t-il, serein et amusé de voir qu’Iseult hésitait pas peur lui causer des ennuis. Ne t’inquiète pas, et tu vas voir, les livres les plus intéressant, mais aussi, ceux sur les manière de se procurer les poisons, ou encore sur les potions permettant de changer d’apparence, d’obliger quelqu’un à dire la vérité, d’obliger à mentir, de donner une chance inouie, ou encore d’avoir la poisse. Mais attention, c’est des potions extrêmement complexes. Pour ma part j’en ai essayé qu’une…fois J’… Il hésita un court instant, ce qu’il avait fait n’étais pas très moral et la jeune fille était à Griffondor, mais finalement, il se lança.... ai … heu fait avalé à Rusard une potion qui l’as fait se transformer en Hagrid, le garde-chasse, y’avait deux Hagrid et Miss teigne lui donnait des coups de griffes c’était tordant, à l’époque j’était juste en quatrième année, et j’en avait bavé pour tout réunir, mais au final c’était réussi, la potion, s’appelle le polynectar.

En parlant, il s’était approché, en faisant signe à Iseult de l‘imiter, de la limite, la baguette aux aguets prêt à déglinguer d’autres livres volants mal intentionnés. Etrangement, il trouvait ça amusant de franchir cette barrière avec une jeune Griffondor, de 11 ans.

-Passe devant, les livres viennent généralement dans le dos… ordonna-t-il concentré.


Dernière édition par Lars Piercowski le Dim 23 Mar - 1:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iseult Ethylda
Modérateur MH
avatar

Nombre de messages : 721
Age : 31

Pensine
Gallions:
550/1000  (550/1000)
Année d'étude: 1er
Sorcier de niveau: 1

MessageSujet: Re: Naaaaaaaaaaaaaaahh heu rien.. [pv]   Sam 22 Mar - 23:59

Quelle ne fut pas la surprise d’Iseult de le voire ainsi éclater de rire à sa dernière remarque… Elle s’attendait a tout sauf à cette réaction et ce fut pour ça qu’elle le regarda sans pouvoir s’empêcher d’écarquiller les yeux, se demandant bien ce qu’il y avait de si drôle pour qu’il en rit au point de manquer de tomber sur les fesses en renversant ainsi sa tête en arrière… Mais elle compris vite qu’elle avait simplement du faire une belle bourde et ça n’aurait pas été la première fois… Elle avait l’habitude de ne pas voir ce qui crevait habituellement les yeux… Elle était plutôt naïve et elle le savait mais son père et ses frères disaient souvent que c’était ce qui faisait qu’on l’aimait tant car malgré sa naïveté, il ne fallait pas s’y fier, la Gryffondor savait parfaitement où elle allait et ce qu’elle voulait… Son air candide et innocente l’avait souvent sortit de mauvais pas…

Elle ne pu alors empêcher d’avantage son envie de rire et elle éclata ouvertement d’un rire cristallin et plutôt communicatif, oubliant pour le moment qu’elle était dans un endroit où elle n’aurait pas du être et à une heure à laquelle elle aurait encore du être dans son lit aux rideaux rouge brique dans un dortoir de la tour Gryffondor… Les rires se calmèrent bien vite cependant et Iseult rougit légèrement, un peu honteuse de paraitre si ignorante d’un coup… Lars avait repris conscience plus vite qu’ils auraient pu être entendu et découvert par la bibliothécaire que la jeune fille n’avait encore jamais vu mais apparemment et heureusement (ou peu être pas) ils étaient seul à seul… Lars lui fit un sourire qui se voulait rassurant avant de répondre enfin à la brunette.

-Tu ne me causeras pas d’ennuies, la réserves j’y vais aussi souvent qu’au toilettes,
Ne t’inquiète pas, et tu vas voir, les livres les plus intéressant, mais aussi, ceux sur les manière de se procurer les poisons, ou encore sur les potions permettant de changer d’apparence, d’obliger quelqu’un à dire la vérité, d’obliger à mentir, de donner une chance inouïe, ou encore d’avoir la poisse. Mais attention, c’est des potions extrêmement complexes. Pour ma part j’en ai essayé qu’une…fois J’…
ai … heu fait avalé à Rusard une potion qui l’as fait se transformer en Hagrid, le garde-chasse, y’avait deux Hagrid et Miss teigne lui donnait des coups de griffes c’était tordant, à l’époque j’était juste en quatrième année, et j’en avait bavé pour tout réunir, mais au final c’était réussi, la potion, s’appelle le polynectar.


Iseult rit légèrement à la comparaison de Lars mais devin plus sérieuse à la suite de la phrase lorsqu’il parla des différents livres qu’il y avait la dedans… Elle le regardait avec intérêt, se disant que ce jeune homme n’étais finalement pas blanc comme neige et elle su lorsqu’il coupa sa phrase en plein milieu avec hésitation qu’il avait parler trop vite mais il continua bientôt et l’hilarité fit place à la bonne confiance quand Iseult appris ce qu’il avait fait au concierge… Elle imaginait surtout miss Teigne donner de féroces coups de griffe a son maitre et le dit maitre essayer de décrocher le chat d’une de ses nouvelles énormes jambe en dansant une chorégraphie plus qu’étrange… Elle se retint de ne pas éclater de rire a nouveau avant que Lars ne reprenne après qu’ils se furent tout deux approcher de la fameuse réserve.

-Passe devant, les livres viennent généralement dans le dos…

Iseult fut un peu surpris du ton qu’il avait utilisé mais elle n’y fit pas plus attention que ça et poussa la porte de la réserve avant d’entrer dedans le plus vite possible afin de permettre à Lars de rentrer avant qu’il ne subisse une deuxième attaque de livres ensorcelés… Elle s’éloigna un peu de la porte, observant les nombreuses rangées d’étagères qui formaient un labyrinthe presque aussi grand que l’ autre partie de la bibliothèque… Elle avait la bouche légèrement entrouverte, la semi obscurité ajoutait un petit coté angoissant à la pièce mais Iseult n’avait pas peur le moins du monde et aussi étrange que cela puisse paraitre, elle avait confiance en Lars, elle se retourna sans faire de bruit pour voir où il était passé et fit un autre bond spectaculaire en se rendant compte qu’il était juste derrière elle… Elle ne l’avait pas entendu approcher et elle se demanda une nouvelle fois comme il arrivait a faire un truc pareil… Elle tenta une petite pointe d’humour, dans une voix amusée sans la moindre trace de reproche

-Décidément, c’est a croire que tu aimes ça me faire peur…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marauders-hogwarts.forumsactifs.com/fiches-personnages-f1
Lars Piercowski

avatar

Nombre de messages : 886
Age : 24

Pensine
Gallions:
0/0  (0/0)
Année d'étude: 7eme
Sorcier de niveau: 3

MessageSujet: Re: Naaaaaaaaaaaaaaahh heu rien.. [pv]   Dim 23 Mar - 1:24

« Ouf » pensa Larsen, elle avait été plutôt amusée par l’histoire véridique qu’il lui avait raconté avec les deux Rubéus Hagrid qui se regardaient stupéfait, tandis que Miss Teigne ne parvenais pas à faire la différence entre les deux hommes. Ils ne s’étaient pas remis à rire tout les deux comme quelques instants auparavant, mais le fait qu’il ne fallait pas qu’ils se fassent prendre y était pour beaucoup. Iseult, avait obéis sans discuter, sans doute stupéfaite par l’ordre rude et brut de son comparse. Le jeune homme lui tourna le dos et plissa les yeux. La bibliothèque était encore obscure, malgré les chandelles, il ne faisait plus attention qu'a une seule chose, l’abstraction du reste était totale.

Tout à coup, il y eut un bruit de vol, une nuit de livres volants se précipita, surgissant des étagères? Il en enflamma un avant de se retourner et de passer la porte. Aussitôt qu’elle fut refermée, il se détendit, rangea sa baguette et repéra Iseult. Silencieusement, il avança, sa respiration presque à l’arrêt. Il se déplaçait sans bruit, tel un guépard s’approchant de sa proie avant de la tuer pour la dévorer goulûment. Mais le garçon, lui s’arrêta et ne mangea pas Iseult ( Razz). Celle-ci était émerveillée, tout comme un certain Larsen Piercowski, un jour d’Octobre, alors qu’il n’était qu’en première année.

Il balaya la salle du regard. Les livres qui étaient ici traitaient de sujets soi-disant inaptes à être appris à Poudlard. Balivernes avait toujours pensé, Lars, et puis ce frisson qu’il y avait à contourner loi et règlement était tellement excitant, qu’il fallait forcement y mettre un jour les pieds en douce. Prenant ses précautions, le beau Serpentard aux cheveux noirs ébènes sorti, puis pointa sa baguette sur la porte en murmurant « Collaporta », au moins, ils seraient prévenus si quelqu’un tentait d’entrer, pensa l’auteur du sortilège, en rangeant sa baguette. A cet instant ou peut-être plus tôt, Iseult s’était retournée et avait faillis se retrouver sur le carreau, terrassée par une crise cardiaque, mais elle se contenta d’un bond de Marsupilami, digne du courage exemplaire de Peter Pettigrow.

Mais enfin, ce qu’elle venait de faire était parfaitement justifié, songea le futur Mangemort. Elle était seule ici avec un garçon de septième année, connaissant des formules qu’elle n’imaginerai pas même en rêves, dont elle ignorait tout. Mais aussi étrange que cela puisse paraître, si Iseult avait confiance en Lars, lui, sentait en cette petite fille un courage, et une force dissimulée, non pas à dessein, mais plutôt par son jeune age. Il sentait bien que cette première année était différente, il ne le comprenait pas, mais il comprenait qu’un lien se nouait entre eux. Tiré de sa réaction par la petite voix fine, agréable, et cristalline qui devenait habituelle, Lars la regarda directement dans les yeux, puisqu’elle ne semblait pas se défier de ce contact visuel.

-Décidément, c’est a croire que tu aimes ça me faire peur…

Il lui sourit de nouveau, chose qu’il ne faisait pas tout les jours, d’ailleurs en général il ne sortait que des sourires crispés, moqueurs ou mauvais, mais cette fois là le sourire était affectueux et bienveillant, Iseult venait sans doute de devenir la première et l’une des rares – parmi lesquels compteraient plus tard Hiro Shima, Solal Grey (paix) ou en entre autre Kiara Ellinger- amis de Lars. D’ailleurs, c’était une affaire plutôt bonne, puisque le baroudeur pouvait se révéler fidèle et loyal, peut menteur, il dissimulait plus souvent les choses, comme il l’avait fait pour sa maison.


-Ou alors que tu te laisses impressionner par tout et n’importe quoi.

Larsen taquinait Iseult et c'était clair, chose qui lui était venu comme ça, directement, amicalement, sans pensées malhonnête ou méchante. Sans la moindre envie de blesser ou d’attaquer. « Étrange » se dit-il « mais Ô combien intéressant » Quel était ce lien qu’il n’avait jusqu’alors jamais connu ? Serait-il brisé par l’opposition de leurs maisons ? Ou bien alors, est-ce que certains liens invisibles étaient comme la grande-gueule de certaines Skeeter, incassables ? Seul le temps nous le dira.


-Bon alors, tu voulais voir quelque chose en particulier ?

Le grand Serpentard, tira une nouvelle fois sa baguette, qu’il tint brandis, fière dans sa main gauche, d’une puissante et ferme poigne et dit bien distinctement pour que sa condisciple puisse le répéter.


-Lumos !

Désormais,on y voyait plus clair.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iseult Ethylda
Modérateur MH
avatar

Nombre de messages : 721
Age : 31

Pensine
Gallions:
550/1000  (550/1000)
Année d'étude: 1er
Sorcier de niveau: 1

MessageSujet: Re: Naaaaaaaaaaaaaaahh heu rien.. [pv]   Dim 23 Mar - 15:37

Iseult essayait de calmer les battements fou de son pauvre cœur qui s’emballait bien trop de fois en si peu de temps selon les pensées de la jeune fille qui n’avait pas pour habitude de sursauter de frayeur aussi souvent. Mais il ne fallait pas oublier que c’était son baptême de la transgression du règlement dans le collège de sorcellerie. De plus, quelque chose en elle lui disait que si d’autres élèves avaient su qu’elle s’était laisser enfermer dans une pièce interdite en compagnie d’un 7ème année qui était de plus en plus loin de ressembler a quelqu’un de parfaitement sage et pas du tout attiré par la magie noire, ils l’auraient traiter de folle… Enfin encore plus que d’habitude…

Cette pensée la fit sourire, elle se fichait bien qu’on la trouve folle par ce qu’elle ne faisait pas tout comme tout le monde… Et ça valait aussi pour Lars, elle se ficherait bien que les autres n’apprécient pas le jeune homme, ou la trouve étrange par ce qu’elle parlait avec un élève qui avait 7 ans de plus qu’elle, Iseult s’en fichait du moment qu’elle s’entendait bien avec lui et pour le moment, c’était le cas… Mais le beau jeune homme ne devait pas avoir ce genre de pensée, après tout, quoi de plus normal quand on a 17ans de ne pas vouloir être vu en compagnie d’une gamine qui n’en n’a que 11 même si elle en fait 15...

-Ou alors que tu te laisses impressionner par tout et n’importe quoi.

Iseult regarda Larsen un moment avant de faire une mini grimace plutôt comique tout en baissant les yeux, signe qu’il avait certainement raison dans le font, elle s’en voulait de sursauter pour si peu de chose mais Lars ne devait pas se douter que pour les yeux d’une petite fille qui découvre le monde magique, il était très impressionnant, ajoutant au fait qu’il était bien plus grand qu’elle et aussi plus savant… Elle n’osa pas répondre, plus qu’intimidé et se sentant à la fois ridicule et misérable… Elle avait bien vu la pointe de taquinerie dans la voix de Lars mais même s’il n’avait fait la remarque que pour plaisanter, il n’empêchait qu’il avait taper dans le mil…

-Bon alors, tu voulais voir quelque chose en particulier ?

Iseult sentit son enthousiasme revenir à la surface et elle releva la tête en se faisant la remarque intérieur qu’ils ne risquaient pas de voire grand-chose vu qu’il ne faisait pas bien clair dans cette réserve interdite. Mais elle n’en n’eu pas le temps alors qu’il sortait sa baguette en prononçant une formule magique bien distinctement, faisant jaillir un rayon lumineux de sa baguette. Elle su, comme d’instinct, qu’il l’invitait a faire de même, elle sortit alors sa petite baguette sombre en la tenant dans sa main gauche (oui elle est gauchère aussi ^^) et regarda brièvement Lars avant de fixer sa baguette avec tellement d’intensité qu’on aurait dit qu’elle voulait la faire disparaitre.

-Lumos !

A la plus grande surprise de la jeune fille qui n’avait jamais lancer ce sort, une lumière cependant plus faible que celle de la baguette de Lars, sortit de la baguette pour éclairer l’immense pièce à son tour, se joignant à la lumière crée par celle du grand brun. Elle sourit, contente d’elle et regarda Lars avec une sorte de fierté, même si il ne devait pas y avoir beaucoup de fierté à réussir ce sort là… Elle en aurait presque sauter sur place tellement elle était contente d’avoir réussit. Elle retint un petit rire joyeux avant de répondre à la question du jeune homme.

-Aucune idée !! La première chose qui me tombera sous la main !!

Elle lui fit un grand sourire malicieux et malgré le fait qu’elle risquait grandement de se perdre dans les nombreuses allées de la réserve, elle commença a avancer au hazard avec courage et assurance comme si elle avait parcourus ces rayons toute sa vie.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marauders-hogwarts.forumsactifs.com/fiches-personnages-f1
Lars Piercowski

avatar

Nombre de messages : 886
Age : 24

Pensine
Gallions:
0/0  (0/0)
Année d'étude: 7eme
Sorcier de niveau: 3

MessageSujet: Re: Naaaaaaaaaaaaaaahh heu rien.. [pv]   Dim 23 Mar - 19:37

Lars gardait un œil sur la première année, non seulement parce qu’elle semblait un peu mal à l’aise, mais aussi parce qu’en tant que plus grand et que guide, il se sentait un devoir de protecteur vis-à-vis d’elle. Aussi, ayant remarqué que sa remarque complice n’ayant pas forcément été apprécié, il se promit de faire davantage attention la prochaine fois, il avait une amie, il n’allait sûrement pas la perdre aussi bêtement. Ce qui importait c’était qu’il en avait une, pas son âge, le seul véritable problème, serait l’opposition entre leurs maisons respectives. Enfin, chaque chose en son temps…Pour l’instant, il fallait s’amuser en enfreignant les règlements, qui étaient d’ailleurs fais exprès pour… Sinon, quel intérêt d’en faire un… ? Aucun me direz-vous… Si vous me dites qu’il y a en as un, je ne vous croirais pas et si vous ne me dites rien, vous devriez me dire d’arrêter mes conneries.

Merci, donc je continue…Iseult sembla revigorée par sa question, elle releva la tête bien haute, et regarda d’un œil intriguée les immenses rangées pleines des livres les plus intéressants du collège. Des reliures en cuirs usagés, de vieux bouquins, rédigés par des grands sorciers, il y avait plus de 500 années, des grands sorciers, donc mais aussi des grands humanistes, inventeurs de sortilèges, philosophes, poètes, romanciers, instructeurs, etc... Pleins d’histoire et d’anecdotes, ces écrits n’avaient plus d’age, ils appartenaient au passé et avaient tous étés consignés là depuis des temps immémoriaux et contemplaient ces deux jeunes étudiants d’un air farouche, presque guerrier, un défi… Osera-tu me lire ? Hé toi, la tapette viens par ici et ouvre moi, j’vais te raconter les sorciers dans l’Histoire, t’amener au temps des guerres entre sorciers et gobelin, te raconter l’Amour des sorcier d’antan, et les grands mages de jadis, allez n’ai pas peur, viens lire Merlin et Gandalf, et d’autres secrets oubliées. Chose qui était au combien de dizaine de millions de milliards de fois plus intéressante que les cours d’histoire de la magie, donnés par l’indéboulonnable professeur Binns, le fantôme qui avait oublié son corps.

Puis, avec des yeux admiratifs, Lars regarda sa jeune protégée réussir du premier coup un sortilège, « lumos » qui rivalisait presque avec le sien mais ne fit pas de remarque, de peur de faire d’incommoder Iseult, comme tout à l’heure. Mais, il remarqua la fierté et la joie éprouvée par la jeune Griffondor, certes ce sort était simple, mais le réussir aussi bien du premier coup n’était pas à la portée de tous. « Je devrais lui en montrer d’autre » pensa même le Serpentard, décidément heureux de cette rencontre. Puis la voix mélodieuse de son amie se fit entendre, résonnant puissamment dans l’impressionnante salle Interdite.


-Aucune idée !! La première chose qui me tombera sous la main !!

Oulà ! Lars ayant fait pareil la première fois, il savait que ce n’était pas forcement une bonne idée… Des esprits frappeurs étaient souvent enfermés dans ces livres, ou parfois le livre était un crieur, (livres qui inspireront un professeur de sois aux créatures magiques quelques années plus tard) qui se mettait à hurler quand on l’ouvrait, ou encore qui se mettaient à vous mordre comme un cleb’s enrager qu’a le diable aux cul, et qui en plus viens de bouffer un plat trop épicé, en général du piment rouge au piment rouge, ou du piment rouge pimenté rouge… Bref, ça mord et en général prend le doigt… Ou la main ou le bras, ou la tête, ou tout ça… Après lui avoir répondu elle était partie gambader à travers les rangées d’étagères chargées de livres. Lars la suivit aussitôt, en évitant quelques endroits où il savait que les livres mordaient très souvent, comme pouvait en témoigner son index droit… L’ayant rattrapé et ayant fait trois ou quatre pas à sa hauteur, il la prévint d’un ton qui ne faisait pas la morale, mais qui se contentait de faire de la prévention…

-Ah, il faut faire attention, les livres sont très singuliers ici. Certains te mordent, te crient à la frimousse, ou s’amusent à t’emprisonner le regard sur une page vide. Ou encore, à te cracher de l’encre, ils sont très farceurs…


Larsen avait dit ça, sans se rendre compte à quel point Iseult pouvait trouver ça étrange, alors que lui, fils et petit-fils de sang pur, et arrière petit-fils de sang pur, il trouvait ça normal, voir logique que certains bouquins deviennent aigris avec le temps. Le jeune homme marchait un tout petit peu en retrait par rapport à Iseult, il attendait qu’elle se décide à regarder quelque chose, pour lui conseiller de l’ouvrir ou non, de le prendre ou pas etc… Bien qu’il n’ait pas 100% de réussite, il devait avoisiner les 75% de succès lorsqu’il décidait de regarder si un écrit allait péter un câble et lui cracher au visage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iseult Ethylda
Modérateur MH
avatar

Nombre de messages : 721
Age : 31

Pensine
Gallions:
550/1000  (550/1000)
Année d'étude: 1er
Sorcier de niveau: 1

MessageSujet: Re: Naaaaaaaaaaaaaaahh heu rien.. [pv]   Lun 24 Mar - 14:44

Iseult était donc partit gambader entre les rayons pleins de livres en tout genre, certain étaient trop haut pour que la jeune demoiselle arrive à en lire le titre, en réalité, les étagères étaient tellement élevées qu’elle n’en voyait pas le bout. C’était à croire qu’elles atteignaient le plafond. Elle s’arrêtait de temps à autre pour regarder certains titres mais ne les approchaient pas de trop prés, comme poussée par un instinct qui lui murmurait à l’oreille qu’elle ne devait pas regarder de trop près histoire de rester entière et intacte… Elle passa plusieurs rayons sans nouvelles de Lars et elle commençait a se demander s’il n’était pas en train d’attendre sagement devant la porte quand elle l’entendit arriver a sa hauteur. Elle continuait à observer les étalages en marchant lentement pour laisser Lars la rejoindre bien que ça ne soit pas si difficile pour lui vu qu’il était bien plus grand qu’elle et marchait donc bien plus vite…

-Ah, il faut faire attention, les livres sont très singuliers ici. Certains te mordent, te crient à la frimousse, ou s’amusent à t’emprisonner le regard sur une page vide. Ou encore, à te cracher de l’encre, ils sont très farceurs…

Iseult qui marchait quelques pas devant Lars, s’arrêta d’un seul coup et se tourna vivement, ses grands yeux verts écarquillés de surprise et elle regarda Lars avec étonnement. Elle sourit en se rappelant qu’il avait utiliser le mot ‘‘frimousse’’ pour parler de son visage.

-Wouah… Les livres peuvent vraiment faire tout ça ????!!!

Elle était étonnée, qui ne le saurait pas quand il avait vécu comme un moldu toute sa vie. Mais elle croyait Larsen quand il lui racontait ça, elle lui faisait confiance, c’était une chose plutôt curieuse par ce que même s’il était joli garçon, Lars avait une certaine prestance, un charisme particulier et une très nette attirance pour ce que tout les autres qualifieraient de mal ou de mauvais… Et elle, elle lui faisait entièrement confiance… Comme tout à l’heure, elle avait penser qu’il attendait devant la sortie ou bien qu’il la cherchait dans un autre rayon mais il ne lui était pas venu à l’idée que le grand brun l’avait enfermé seule dans la réserve pour qu’elle se fasse punir par madame Pince…

-Je crois que je vais te demander ton avis avant alors… J’ai pas envie de me retrouver avec une main en moins…

Elle lui fit un grand sourire joyeux et plutôt taquin. Peu être ce jeune homme était-il surpris de la voire sourire aussi souvent mais elle n’avait aucune arrière pensée, elle était comme ça, toujours en train de sourire, c’était dans sa nature comme certain ne sourient jamais, d’autres ont un regard froid et insensible malgré eux et peu comme elle ne pouvaient s’empêcher de laisser leurs émotions transparaitre automatiquement sur leur visage et dans leur yeux… Iseult aimait beaucoup une phrase qui disait que les yeux sont le reflet de l’âme, c’était surement pour ça qu’elle aimait tellement essayer de décrypter le regard des autres…

Elle lui fit un clin d’œil plutôt complice et tourna le dos à Lars pour regarder les livres sur l’étagère, tous plus ou moins vieux, certains devaient même avoir l’âge de Dumbledore, Elle observa les titres, n’osant pas souffler sur certains pour en retirer la poussière au cas où les bouquins paitraient un câble et lui sauteraient à la figure, elle en repéra un qui semblait lui plaire et elle en lut le titre à voix haute pour demander l’avis de Lars.

-Celui là il a l’air sympa, c’est écrit ‘‘La magie noire à travers les âges’’… T’en pense quoi ??? C’est bizarre qu’ils aient un livre pareil ici…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marauders-hogwarts.forumsactifs.com/fiches-personnages-f1
Lars Piercowski

avatar

Nombre de messages : 886
Age : 24

Pensine
Gallions:
0/0  (0/0)
Année d'étude: 7eme
Sorcier de niveau: 3

MessageSujet: Re: Naaaaaaaaaaaaaaahh heu rien.. [pv]   Lun 24 Mar - 18:29

Lars eut un sourire devant la totale stupéfaction d’Iseult qui écarquilla les yeux quand il lui eut conseillé de faire attention aux livres. « Elle vient sûrement d’une famille moldue » pensa le grand brun, pas du tout affecté par cette nouvelle. Il n’avait rien contre les moldus, qu’il considérait juste comme des gens qui vivaient autrement, un peu comme l’Occidental, regarde, stupéfait les coutumes de l’Oriental, ou de l’Africain, et vice et versa. Tantôt compatissait au fait qu’ils devaient vivre sans magie, tantôt répugné par leurs armées, leurs flingues, leurs mitraillettes et par l’horreur qu’ils causaient en détruisant tout ce qu’ils approchaient à moins de cinq cent mètres, il ne faisait guère attention à eux. Lui, le fils de la famille de Sang-Pur attaché à cette soi-disant pureté, n’était pas persuadé qu’il reste encore des « Sang Pur » à 100%, d’ailleurs, son père n’avait-il pas un cousin éloigné qui avait une sœur moldue ? Iseult quant à elle fut surprise par autre chose que Larsen ne parvint pas à trouver, « à moins que ça n’soit le mot « frimousse », oui probablement. » songea le Serpentard.

-Wouah… Les livres peuvent vraiment faire tout ça ????!!!

Le jeune sorcier aux cheveux bruns de dix-sept ans se mit à rire, pas comme précédemment, beaucoup plus discrètement, mais il se marrait, décidemment, chez les moldus, le monde ne tournait pas rond, les gens sur les photos qui ne bougent pas, des voitures pour se déplacer, et maintenant des livres qui ne font, rien, ennuyant ! Avec un sourire amusé, doux et calme, il lui répondit en la regardant droit des ses yeux verts qu’elle écarquillait en souriant, décidemment elle sourit toujours. C’était agréable, une personne aussi gaie et joyeuse, qui souriant en permanence, étrange que Lars apprécie cette compagnie, lui trop souvent seul, souriant rarement par gentillesse ou par bonne humeur mais plus souvent par dépit…

-Oui ! Tu ne savais pas ? Tu n’avais jamais vue un livre faire ça ? Est-ce que… tu vivais chez des moldus ? C’est vrai qu’ils ne peuvent pas utiliser les cheminée ou les portoloins pour se déplacer ? Ils doivent perdre un temps fou !!!


Il se tu et elle reprit la parole, souriant encore allègrement, espiègle et malicieuse. Lui arrivait-il d’être triste ? Et si c’était le cas, gardait-elle la même pèche, la même énergie salvatrice, saine et pure ? La joie et le bonheur semblant être vitaux pour cette jeune fille, le Serpentard, s’interrogeait encore là-dessus, tandis que son associée, elle était déjà passée à autre, chose encore souriante, elle venait de terminer sa phrase, et Lars de l’enregistrer et de la traduire en anglais, pour pouvoir y répondre, ce qu’il fit brièvement, mais avec joie.


-Je crois que je vais te demander ton avis avant alors… J’ai pas envie de me retrouver avec une main en moins…


-Tu as raison, surtout que certains livres sont vraiment dangereux.

Ils marchèrent encore un peu, le Serpentard, ne souriant plus du tout, il ne faisait pas vraiment la gueule mais ne tira pas sa plus belle poire. Etrangement, il avait l’oreille tendue, l’endroit ou ils étaient arrivé devait se trouver au centre du grand labyrinthe d’écrits. Car, en effet, ils étaient rendus à un emplacement où les livres montaient plus hauts que nulle part ailleurs. Dans un clin d’œil complice et aimable, Iseult s’était éloignée, jetant un coup d’œil à un manuscrit qu’elle lui décrit :


-Celui là il a l’air sympa, c’est écrit ‘‘La magie noire à travers les âges’’… T’en pense quoi ??? C’est bizarre qu’ils aient un livre pareil ici…


Tiens, un qu’il n’avait pas lu… Enfin, il s’approcha dans son dos, toujours silencieux, volant presque au ras du sol, il regarda l’objet de la curiosité de son amie par-dessus l’épaule de celle-ci. Puis il lui assura,( ce qui pouvait lui faire peur, car il n'avait as fait le moindre bruit en avancant) que le livres les plus étranges étaient ici. Ayant tapoté le dos du lourd volume, il le soupesa et l’ouvrit avec milles précaution… Un épais nuage de poussière qui le fit tousser s’en échappa, quand il eut calmé sa quinte de toux, il le lui tendit doucement, en lui conseillant, pour plaisanter, de ne pas souffler dessus ou les pages s’en iraient en fumée. Notant mentalement l’endroit, pour le retrouver plus tard, Lars se retourna et aperçut que de nombreux chemins, dont le leur, débouchaient sur cette espèce de clairière ou se trouvaient –non loin d’eux- des tables, des chaises et une cheminée… allumée. Aussitôt, le jeune sorcier tira sa baguette et pris les devants, avançant doucement, les yeux se baladant à droite puis à gauche, quelque chose n’était pas net…Sa baguette pointée sur une sorte d’étrange commode en bois, sur laquelle il n’y avait rien, et à l’intérieur…

-Reducto ! s’exclama-t-il, sur de son coup… Et il avait raison !! Alors que le meuble rétrécissant, Peeves, l’esprit frappeur en sortit, légèrement amoché, il hurla d’un air mauvais, en chantant des chansons, obscènes, c’est qu’il allait finir par les faire repérer cet imbécile !!
-La ferme Peeves !ordonna le Serpentard d’un air dur, mais rien, n’y fit, il continuait de jacasser, de glousser, de hurler de crier, se trémoussant de droite à gauche, plus qu’une seule solution ! Le beau jeune homme leva encore une fois sa baguette et dit…
-Silencio ! Hop, ce fut comme si on avait coupé le son d’une radio… Net et sans bavure. Alors demanda-t-il à Iseult en se retournant vers elle. Il est comment le livre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iseult Ethylda
Modérateur MH
avatar

Nombre de messages : 721
Age : 31

Pensine
Gallions:
550/1000  (550/1000)
Année d'étude: 1er
Sorcier de niveau: 1

MessageSujet: Re: Naaaaaaaaaaaaaaahh heu rien.. [pv]   Lun 24 Mar - 22:45

Oui ! Tu ne savais pas ? Tu n’avais jamais vue un livre faire ça ? Est-ce que… tu vivais chez des moldus ? C’est vrai qu’ils ne peuvent pas utiliser les cheminée ou les portoloins pour se déplacer ? Ils doivent perdre un temps fou !!!

Iseult aimait bien voir Larsen sourire ou rire, elle ne savait pas pourquoi, elle trouvait ça sympa, surtout quand une petite voix dans sa tête lui murmurait que c’était grâce à elle… C’est pourquoi elle le regarda avec un air un peu idiot, à la limite rêveur pendant quelques secondes avant de cligner les yeux et de penser à ce qu’il venait de lui répondre. A bien y réfléchir, non elle ne savait pas, elle était de sang mêlé mais elle vivait dans le monde moldu et même si ses frères qui avaient 9 ans de plus qu’elle étaient tout deux sorciers, ils n’avaient pas le droit de parler de Poudlard et de la magie chez eux pour ne pas faire d’erreur devant les petits moldus…

-bah en fait… Je suis de sang mêlé… Mais comme c’est mon père qui est moldu, nous vivons dans le monde moldu en effet…

Elle n’avait pas parler de sa mère qui était décédée en la mettant au monde, faisant fit des recommandations de leur médecin et prenant le risque de garder l’enfant qu’elle était devenue ce qui avait couter la vie de sa maman… Mais ni son père ni ses deux frères ne lui en voulaient, ils ne l’avaient jamais tenu pour responsable et ils avaient bien raison… Et Iseult ne s’en voulaient pas non plus d’ailleurs, elle ne se sentait pas coupable mais elle ne voulait pas vraiment qu’on sache par ce qu’elle ne voulait pas de la pitié des gens… Tout en réfléchissant, elle avait choisit un livre et elle regarda Lars l’examiner avec précaution, toussant comme une enragée lorsqu’il en retira la poussière, l’entendant tousser autant qu’elle derrière le nuage qui s’en était former…

-D’accord… Je vais faire attention, c’est vrais que ce bouquin a l’air plus vieux que Dumbledore lui-même…


Elle sourit et commença a examiner le livre sous tous les angles comme elle pouvait, faisant attention à la façon dont elle le manipulait pour ne pas l’abimer ou alors se retrouver avec une mauvaise surprise… Elle avait beau chercher, elle ne comprenait pas grand-chose, surement un livre bien trop compliqué pour la pauvre petite première année qu’elle était… Apres un moment, elle leva les yeux pour regarder ce que Lars faisait. Elle qui s’imaginait qu’il observait les livres lui aussi, elle eu la grande surprise de le voir scruter une sorte de salon, ce qu’elle ne trouvait pas très rationnel, qu’Est-ce que c’est meubles faisaient dans ce genre d’endroit ??? Et à en voire la tète de Larsen, il se posait surement la même question…

Iseult s’approcha en restant derrière lui pour ne pas déranger et en faisant le moins de bruit possible pour ne pas le déconcentrer ou peu être se faire remarquer alors que le jeune homme lançait un sort qui fit rétrécir une commode d’où une espèce de fantôme sortit en hurlant et en prononçant des mots qu’Iseult n’aurait jamais oser prononcer tellement ils étaient grossiers… Alors que la jeune fille ouvrait la bouche dans une attitude outré et légèrement stupéfaite, incapable de dire quoi que ce soit, elle appris que ce machin grossier se nommait Peeves et qu’il ne semblait pas des plus amical… Mais alors que la chose n’obtempérait pas aux ordre de Lars, celui-ci leva sa baguette et le fit taire d’un simple sort avant de se tourner vers la demoiselle.

Alors… Il est comment le livre ?

Iseult qui observait Peeves avec stupéfaction, tourna lentement les yeux vers Lars, n’arrivant toujours pas à croire au degré de grossièreté de ce bidule volant… Elle baissa les yeux pour se rendre compte qu’elle tenait toujours le livre ouvert dans les mains. Elle s’avança jusqu’à atteindre la hauteur de Lars et elle lui fit voire le livre ouvert sur une sorte de formule pour invoquer un truc monstrueux qui conférait elle ne savait quel pouvoirs en particuliers mais qui exigeait la mort d’un innocent né un soir de pleine lune au milieu de l’été…

-Je… Je crois que je comprend pas tout ce qu’il y a marquer là dedans… Mais… C’est quoi ce truc qui à l’air plus qu’en colère de ne pas pouvoir hurler de tout son saoul ????

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marauders-hogwarts.forumsactifs.com/fiches-personnages-f1
Lars Piercowski

avatar

Nombre de messages : 886
Age : 24

Pensine
Gallions:
0/0  (0/0)
Année d'étude: 7eme
Sorcier de niveau: 3

MessageSujet: Re: Naaaaaaaaaaaaaaahh heu rien.. [pv]   Mar 25 Mar - 21:04

Ne comprenant pas pourquoi Iseult la regardais avec un drôle d'air, Lars se mit à penser que le livre l'avait ensorcelé, mais sa réponse un plus tard, alors que déjà, concentré, il s’apprêtait, la regardant les yeux dans les yeux, à lui envoyer un sort qu’il avait appris ici même, le rassura avant qu'il ne découvre l'étrange salon, balayé par les lueurs rouges, jaunes et or des bougies, et de la lune qui filtrait par les hautes fenêtres aux encadres d’argent et de bronzes. La salle était vraiment belle, alors que l’aube ne tarderait plus à venir, amenant avec elle, divine le soleil, porteur de Vie. La réponse fut exactement celle-ci, tandis que le jeune homme opinait du chef, un peu contrarié d’avoir tapé dans la galoche.

-bah en fait… Je suis de sang mêlé… Mais comme c’est mon père qui est moldu, nous vivons dans le monde moldu en effet…


Mais, cette contrariété disparut en moins de temps qu’il n’en fallait au vieux Sidé, pour placer une blague cochonne ou hardcore en plein milieu d’un cours de maths, ce qui était vraiment la vitesse du son, voir de la lumière. Comme souvent, le jeune garçon avait remarquée que quelque chose avait été planquée par la soute. Ce qui était parfaitement normal, ils ne se connaissaient pas, une heure auparavant… Après sa futaine rencontre avec le p’tit esprit frappeur, Larsen ne put réprimer un court et fugace éclat de rire, le dos tourné à un Peeves qui semblait morfler, un peu comme s’il ne respirait plus. En même temps, ça devait revenir pareil, pour un marlou comme celui là ne plus jacter, fermer sa boites à salasses, morfler….

-Je… Je crois que je comprend pas tout ce qu’il y a marqué là dedans… Mais… C’est quoi ce truc qui à l’air plus qu’en colère de ne pas pouvoir hurler de tout son saoul ????


Cette fois, Le rire fut plus long. La réaction d’Iseult était prévisible, tandis que l’esprit frappeur devint contrarié… A saloperie !! Même pour la vie d’un aminche, il n’aurait pas fermée sa sale gueule ! Passablement énervée, Lars qui l’entendait remuer se retourna et, baguette pointée, une veine battait rageusement sur sont front, dont il venait de relever une mèche de cheveux brun, s’écria :


-Va t’en !! Everte Statis !!!

Nouveau sortilège, qui envoya l’esprit frappeur plusieurs mètres au loin dans la salle, évitant miraculeusement, tables, étagères, chaise et tablabar. Lorsqu’il l’esprit frappeur, s’en alla dépité, chialant sa vieille pour que le jeune garçon n’en dise rien au baron sanglant, le fantôme des cachots… De nouveau celui-là se tourna vers son amie, à qui il dit :


-Désolé, pour la violence inutile, il m’énerve, et t’avais pas l’air de l’apprécier non plus. Il s’appelle Peeves c’est l’esprit frappeur du collège, mais bon, il as des bons coté, la semaine dernière, Parkinson, tu sais la peste qui voudrait dev’nirs journaleuse ? Avec les lunettes carrées… Hé bas il l’as enfermé dans un placard, pendant une heure avant que Rusard ne les retrouves chialant comme une sale vache bêcheuse, qu’a plus les glandes, qu’une armée d’aurors aphone aveugles, branlants et fout l’camp à la Robillard, qui traînement le calebar dans la poche du blouson de mouchoireux, avec leur p’tites blagues minables, qui m’font bien rire parce que … parce que…

Après ce discours ( :p, faut dire que j’ai les glandes aujourd’hui), Lars éclata de rire songeant à comment réagirait Iseult, en effet il s’était laché… cependant, il parvint à se calmer avec la même vitesse que d’habitude, désormais. Pendant ce temps, il avait jeté un œil, au livre, dont le sortilège pour invoquer une chimère tout droite sortie de l’imagino du prof Gorbag, lui faisait un peu froid dans le dos. Plaisantant, pour détendre l’atmosphère, il lui demanda en faisant semblant de ne pas être répugné par ce monstre :

-Tu es née un soir de pleine lune au milieu de l’été ?

Avant d'éclater de nouveau de carage et de se reprend re, toujours aussi hativement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iseult Ethylda
Modérateur MH
avatar

Nombre de messages : 721
Age : 31

Pensine
Gallions:
550/1000  (550/1000)
Année d'étude: 1er
Sorcier de niveau: 1

MessageSujet: Re: Naaaaaaaaaaaaaaahh heu rien.. [pv]   Jeu 27 Mar - 20:41

Iseult sourit quand elle vit Lars éclater de rire à sa dernière question. Apres tout, il était vrais que pour un élève de 7ème année (me souvient plus si Iseult le sait ou non) cette question en particulier devait semblé des plus ridicule mais elle n’avait pas honte d’elle-même, Iseult Ethylda n’avait jamais honte d’elle-même, si elle avait quelque chose a dire ou faire, elle le faisait, qu’importe ce que les autres pensaient du moment qu’elle trouvait ça juste ou non… Le seul inconvénient c’était que comme elle était plutôt influençable, ses frères lui faisaient faire leurs quatre volontés surtout lorsqu’il s’agissait de faire des bêtises ou bien d’aller s’excuser à leur place par ce que sa petite frimousse attendrissait bien plus facilement les gens…

Son sourire s’estompa légèrement cependant lorsqu’elle vit l’expression de Larsen alors qu’il lançait un sort à cette chose volante avec ce qui semblait grandement être de la fureur contenue… Le truc vola comme tiré en arrière par des cordes invisibles particulièrement sauvages et sans renverser quoi que ce soit ce qui leur aurait apporter des ennuis par ce qu’ils se seraient fait prendre, le truc, partit en suppliant carrément Lars de ne rien dire à un certain Baron Sanglant… Iseult avait déjà entendu ce nom là quelque part mais elle ne se souvenait plus où…
Elle ne pris d’ailleurs pas le temps d’y réfléchir alors que Lars se tournait de nouveau vers elle pour répondre à sa question.

-Désolé, pour la violence inutile, il m’énerve, et t’avais pas l’air de l’apprécier non plus. Il s’appelle Peeves c’est l’esprit frappeur du collège, mais bon, il as des bons coté, la semaine dernière, Parkinson, tu sais la peste qui voudrait dev’nirs journaleuse ? Avec les lunettes carrées… Hé bas il l’as enfermé dans un placard, pendant une heure avant que Rusard ne les retrouves chialant comme une sale vache bêcheuse, qu’a plus les glandes, qu’une armée d’aurors aphone aveugles, branlants et fout l’camp à la Robillard, qui traînement le calebar dans la poche du blouson de mouchoireux, avec leur p’tites blagues minables, qui m’font bien rire parce que … parce que…

Iseult ne voulait pas mais elle ne pu s’empêcher de rire avec amusement, essayant de se retenir au maximum, elle laissait cependant quelques pouffements des plus amusés sortir d’entre ses lèvres hermétiquement closes alors que ses épaules se soulevaient au rythme de ses rires étouffés et que ses yeux brillaient d‘avantage…
Elle était tellement concentré à essayer de se calmer, qu’elle n’en n’entendit pas le rire de Lars qui fut pourtant plus bruyant que le sien qu’elle n’arrivait pas a calmer alors qu’il s’intéressait de plus prêt au sortilège qu’elle n’avait pas compris…
Ce ne fut que quelques minutes plus tard qu’elle parvint enfin a se contrôler et qu’elle pu reprendre tout son sérieux. Elle observa donc Lars, concentré dans sa lecture avant que celui-ci ne relève les yeux vers elle, croisant sans doute le regard curieux de la demoiselle.

-Tu es née un soir de pleine lune au milieu de l’été ?

Iseult le laissa rire puis se reprendre surement par crainte de se faire chopper enfermé au milieu de la réserve en compagnie d’une première année de Gryffondor par-dessus le marché… En y repensant si les autres savaient ça, ils penseraient tous qu’elle s’était fait torturée par le jeune homme mais même si effectivement, c’était un grand risque, elle faisait néanmoins confiance à Lars. C’est comme ça avec tout le monde, où ça passe du premier coup d’œil ou ça passe pas, et pour la brunette, il s’avérait que ça passait… Quand il se fut repris, elle le regarda avec malice, un petit sourire aux coins des lèvres, lui répondant dans un semi murmure amusé et moitié taquin.

-Dommage pour toi Lars… Je suis née à la mi Novembre…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marauders-hogwarts.forumsactifs.com/fiches-personnages-f1
Lars Piercowski

avatar

Nombre de messages : 886
Age : 24

Pensine
Gallions:
0/0  (0/0)
Année d'étude: 7eme
Sorcier de niveau: 3

MessageSujet: Re: Naaaaaaaaaaaaaaahh heu rien.. [pv]   Jeu 27 Mar - 22:17

Iseult aussi s'était mise à rire ce qui n'avait pas grand chose d'étonnant, elle souriait ou riant tellement souvent, qu'elle aurait du avoir mal aux joues... Enfin apparemment, elle n'en souffrait pas le martyr. Tant mieux, d'ailleurs ! Lars aussi s'était découvert une nouvelle passion pour le rire, sous l'influence juvénile, rafraîchissante, fraîche, vraie et pure d’Iseult, le jeune gryffondor aux cheveux bruns, mais tout aussi joyeux que l’éternel sourire que dessinait sans cesse et sans se lasser sa petite frimousse (^^) de bienheureuse. Cet air réconfortait, Nounours, seul sait comment, le grand serpentard de septième année (oui, Iseult le sait^^), le faisait rire aux éclats comme la rivière que l’on libère d’un barrage trop puissant qui ne l’a que trop contenu. Le temps qu’ils reprennent tout deux leur sérieux, Peeves avait déjà disparu de leur champ de vision à tout deux, et ils ne pouvaient déjà, plus qu’imaginer ou supposer l‘endroit où il s’était rendu, lamentable…

Lars fut le dernier à reprendre son sérieux, pressé par son habituelle image hermétique comme la cellophane du CD, et par le peu d’envie qu’il avait de causer des ennuis à Iseult. Le serpentard n’avait pas le moindre instant pensé qu’il puisse avoir honte d’être pris avec une jeune première année dans la bibliothèque aussi tôt le matin, cependant, la raison la plus évidente pouvait aussi être celle de la rivalité entre leur deux maison. Celle-ci répondit avec son sourire habituelle et si affable dont le serpentard devenait fan celui qu’elle avait au coin des lèvres, et dont elle usait aussi souvent que Romain de sa blague sur la blond et le miroir, qui réfléchi, contrairement à la soute. Cependant, de même que le disparu arrivait toujours à faire rie avec, elle arrivait toujours à enchanter les gens par ce sourire, comme s’il était tout neuf et qu’elle n’en avait jamais fait usage.

-Dommage pour toi Lars… Je suis née à la mi Novembre…

-Mi novembre, vraiment, répéta-t-il, à la fois pensif, et intéressé… Je crois que les filles nées à novembre, sont très bonnes pour la salade du loup-garou…


Il sourit de nouveau, mais ne ris pas, au contraire son air passa de la joie de cet amusement, de ce lien nouveau entre eux, à la peur, oui la peur, pas terrifié, mais il avait peur. Non pas pour lui, mais pour Iseult, en effet, la démarche de Rusard et probablement celle de Miss Teigne se firent entendre dans la réserve… Ils venaient par le même chemin qu’eux précédemment… Etant donné, qu’ils étaient encore loin, Lars, sans réfléchir, attrapa Iseult par la main sans lui permettre de poser de le livre qui traitait de cet horrible monstre et l’attira à travers les rangées de bibliothèques dont on ne voyait pas le bout, il partit en courant, vite, trop certainement, pour la pauvre petite gryffondor, qui même, si elle était grande pour son age ne l’était pas autant que le beau serpentard, si habitué à ces couloirs de livres, il était partis par d’autres chemins, mais un miaulement se fit entendre non loin et il redoubla l’allure infernale qu’il menait. Enfin, comme si le paradis était à porté, ils purent tous deux apercevoir une porte au bout d’un couloir sombre ou il n’y avait pas le moindre livres, depuis quand avaient-ils disparus ? … Lars ne l’emprunta même pas, mais au contraire, il s’intéressa au tableau vide à qui il se mit à parler…


-Sergeï !! Hé vieil imbécile je te parle !!!

Celui-ci représentait un lit, hé, mais il y avait bien quelqu’un dedans, le garçon qui se leva avait une barbe grisonnantes, des yeux délavés un pyjama à fleurs et une paire de lunettes carrés et abîmées qu’il portait sur le nez…

-Fais nous passer!!! Vite !! Grouilles toi ! Bon dieu !

-Relax, fume un péta…

-La ferme, protesta le serpentard, alarmés par des bruits de course dans leur direction…

La tableau obtempéra et bascula laissant entre voir un tunnel assez grand pour que Rubéus Hagrid, lui même puisse passer debout… Comment un tableau de taille normal pouvait-il cacher un trou si important ? Etait-ce vraiment le moment de se poser de telles questions.


-Passe la première vite !!


Lorsque ce fut son tour, Lars ‘engouffra tandis que le portrait de l’homme d’une trentaine d’années peut-être quarante-cinq basculait recouvrant le trou béant... Le serpentard poussa la jeune gryffondor un peu plus au fond de ce tunnel qui était en faite une simple cachette… Il s’assit par terre et ne la lâcha que lorsqu’il fut certain qu’ils étaient pour le moment du moins hors de danger. Cependant, Larsen chuchota :


-Ne t’inquiète pas, on ne vas pas rester longtemps, juste le temps que Rusard prennes la porte… Enfin à mon avis, il faudra même attendre un peu plus, il est très suspicieux… Je suis désolé de t’avoir attrapé aussi violemment, mais tu n’aurais jamais pu suivre, autrement…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iseult Ethylda
Modérateur MH
avatar

Nombre de messages : 721
Age : 31

Pensine
Gallions:
550/1000  (550/1000)
Année d'étude: 1er
Sorcier de niveau: 1

MessageSujet: Re: Naaaaaaaaaaaaaaahh heu rien.. [pv]   Ven 28 Mar - 21:01

-Mi novembre, vraiment, Je crois que les filles nées à novembre, sont très bonnes pour la salade du loup-garou…

Alors que Lars souriait, elle retint un nouveau rire amusé, comprenant immédiatement que la plaisanterie était dominante dans le ton du grand jeune homme. Son sourire s’accentua donc et laissa apparaitre ses belles dents blanches… Seulement, le pétillement de ses grand yeux amusés, fut vite partit, accompagné d’un froncement de sourcils, Lars faisait une drôle de tête tout à coup et la jeune demoiselle avait bien compris que quelque chose clochait sans pour autant qu’elle comprenne quoi… Il devait avoir entendu quelque chose mais elle avait beau tendre l’oreille, elle n’entendait pas âme qui vive….

Seulement la jeune fille n’eu guère le temps d’y réfléchir d’avantage qu’elle sentit une main chaude et douce mais à la poigne de fer lui attraper la sienne et la tirer vers l’avant assez brusquement… Elle n’eu d’autre choix que de se mettre a courir pour ne pas se faire déboiter l’épaule et encore, il s’en était surement fallu de peu… En attendant, Lars, car c’était bien lui qui avait emprisonner sa main de cette façon si soudaine, courrait comme un malade entre les différents rayons de la réserve, cependant, il ne semblait pas affolé le moins du monde et Iseult avait l’impression qu’il savait parfaitement où il allait. Il courrait à une vitesse alarmante et la petite Gryffondor avait du mal a suivre, plus d’une fois le livre avait faillit lui échapper des mains (enfin plutôt de la main) mais elle le rattrapait in extremis pour ne pas qu’il tombe et ne mette leur poursuivant sur la voie de leur fuite. Alors que Lars courait légèrement devant elle à une vitesse effréné, la demoiselle ne prenait pas la peine de regarder où il l’embarquait comme ça, elle devait se concentrer pour ne pas perdre de la vitesse car il en prenait de plus en plus…

Les étagères défilaient tellement vite sous les yeux de la demoiselle qu’elles semblaient ne faire qu’une, ils tournait parfois à droit, à gauche, dans de grands dérapages dignes des plus grand cascadeurs mais Lars ne s’arrêta que lorsqu’ils furent devant une voie sans issu, du moins c’était ce que la jeune femme pensait jusqu’à ce qu’elle aperçoive un tableau sur le dit mur qui se dressait devant eux. Trop occupée à essayer de reprendre un semblant de souffle, elle ne fit pas attention à ce qu’il se passait, elle savait seulement que Lars parlait au tableau et elle entendit enfin les bruits de pas précipités qui se rapprochaient de plus en plus. Elle imaginait déjà les tempes frémissantes du concierge et son regard brillant de gloire et de sadisme tendis qu’il essayait déjà de choisir entre les pendre par les pouces ou bien les fouetté jusqu’à ce que mort s’en suive…

Sergeï !! Hé vieil imbécile je te parle !!! Fais nous passer!!! Vite !! Grouilles toi ! Bon dieu !

Relax, fume un péta…

La ferme… Passe la première vite !!

Iseult n’avait pas totalement capter l’ordre de passé et se demandait comment elle faisait pour tenir encore debout alors qu’elle sentait ses jambes commencer à trembler, malmenées par tant d’effort en si peu de temps et sans vraiment l’avoir voulu… Mais elle se sentit avancer comme par automatisme, sans vraiment regarder où elle allait encore, n’ayant toujours pas retrouver son souffle normal, sentant toujours le livre dans une de ses mains et la main de Larsen dans l’autre… Il la suivit et elle entendit quelque chose se refermer avant que Lars ne lui murmure enfin, après quelques minutes de silence plutôt tendu…

Ne t’inquiète pas, on ne vas pas rester longtemps, juste le temps que Rusard prennes la porte… Enfin à mon avis, il faudra même attendre un peu plus, il est très suspicieux… Je suis désolé de t’avoir attrapé aussi violemment, mais tu n’aurais jamais pu suivre, autrement…


A ça pour sur, elle se demandait déjà comment elle n’avait pas fait une crise cardiaque au beau milieu de leur course folle… Elle mis quelques secondes à se rendre compte qu’il lui avait lâcher la main et quelques secondes supplémentaires à s’apercevoir qu’il s’était assis au sol. Sans réfléchir, elle l’imita et s’assis juste devant lui, un peu sur le coté de façon à ce qu’il ait une pleine vue sur la ‘‘porte’’ par laquelle ils étaient entré là dedans… Elle secoua la tête pour reprendre ses esprits et fit un rapide bilan de situation avant de relever les yeux vers Lars, tournant légèrement la tête pour le regarder. Elle était toujours un peu essoufflée mais elle avait garder son regard doux et affectueux, preuve qu’elle ne lui en voulait pas le moins du monde.

-Oh tu sais… Je préfère ça plutôt que de m’être fait prendre par le concierge…

Elle eu un mini sourire et se massa légèrement la main un peu engourdie il faut bien le dire, après avoir poser le livre de magie noire sur le sol devant ses genoux. Elle leva la tête et observa enfin l’endroit où ils étaient, un tunnel tout simple et sombre, heureusement qu’ils avaient encore leur deux baguettes allumées… Elle observa un moment la porte avant de tourner les yeux vers Lars et de lui sourire gaiement. Elle était encore un peu angoissé et remercia Merlin de ne pas être claustrophobe… Ses yeux se tournèrent une fois de plus vers le tableau et elle murmura d’une voix inquiète.

-Tu crois qu’il va nous trouver ??? Je veux dire, c’est le concierge, il doit connaitre ce genre d’endroit… Et puis, le monsieur dans le tableau, il va surement lui dire qu’on est là dedans…

Elle tourna un regard intrigué vers Lars et lui demanda soudainement avec une pointe de curiosité mêlée à de l’admiration.

-Au fait… Comment tu connais cette cachette ???? Elle rit à sa subite pensée et dit avec humour. C’est là que tu emmène tes petites copines en temps normal ????

Elle le taquinait et ça se voyait parfaitement bien. Elle se retenait de toutes ses forces pour ne pas faire de bruit pour se faire repérer par le concierge et elle attendait avec impatience les réactions de Lars, ne le lâchant pas des yeux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marauders-hogwarts.forumsactifs.com/fiches-personnages-f1
Lars Piercowski

avatar

Nombre de messages : 886
Age : 24

Pensine
Gallions:
0/0  (0/0)
Année d'étude: 7eme
Sorcier de niveau: 3

MessageSujet: Re: Naaaaaaaaaaaaaaahh heu rien.. [pv]   Sam 29 Mar - 12:24

Iseult s’était assise, pas l’air contrariée du tout, au grand soulagement de Lars, qui se mit à sourire sans raison apparente, elle semblait, cependant avoir mal à la main qu’il lui avait prise durant leur cavalcade effrénée. Son regard n’avait pas changé, toujours présent, ce regard doux et affectueux, offert par ses iris verts. Lars le lui rendit de ses yeux noirs plus prompt à faire peur habituellement, mais qui, cette fois là, se firent, amicaux, joyeux, reflet d’un personnage complexe, engendré par une éducation de sorcier de « sang-pur », mais qui n’avait jamais totalement adhéré à ce discours qu’il percevait comme dépassé, plein de mensonges et arrangé par gens aux propos démagogues.

Le jeune garçon, perçut aussi, à la lueur des baguettes le petit sourire qu’eut la Gryffondor, elle n’arrêtait décidemment jamais, une véritable source de bonheur, de gaîté et de joie à l’état pur, il se rapprocha un peu d’elle car, dans un peu plus loin, venaient de résonner des pas de velours, suivis de pas plus lourd, beaucoup plus et d’une voix raillarde et éraillée. La réponse que fit la jeune fille aux excuses du serpentard aux cheveux de jais, lui arracha un sourire, et une vague de fierté éphémère. Il aimait entendre cette voix fraîche et rassurante, car il était inquiet, non pas pour lui, mais pour sa camarade qui risquait d’être rappelée à l’ordre bien plus sévèrement que lui.

-Oh tu sais… Je préfère ça plutôt que de m’être fait prendre par le concierge…

Le sourire d’un Lars réjouit l’accueillit à bras ouverts, un vrai sourire possédant une joie aussi forte et significative qu’une villa offerte à un sans-abri, ou une fusée grandeur nature à l’enfant né d’hier, Iseult faisant de même il eut une forte vague d’allégresse. La réponse fut donnée d’une voix tranquille, malicieuse et amicale, une voix qui inspirait confiance, qui donnait envie de croire ce que disait ce beau jeune homme aux idées si fixes, parfois difficile à cerner, mais une fois que c’était fait, comme Iseult était en chemin, il devenait un être généreux, plein de bonté et de gentillesse. Elle fut simple et claire, et lorsqu’il la lui chuchota dans l’oreille et qu’ils se trouvèrent si près, Lars put admirer à quel point le vert des iris de la jeune fille était magnifique en plongeant son regard fier dans celui de la fillette.

-De toutes façons, tant que je suis là, il ne pourra même pas te regarder à moins de trois cent mètres, fais-moi confiance pour qu’il ne puisse rien te faire !

Lars était sincère, si Rusard connaissait mieux les passages secrets et les cachettes que lui, il savait l’effrayer, l’atteindre mentalement ou physiquement, à la magie ou par la force. Sur aucun des terrains, le concierge ne pouvait lutter. De plus, il pouvait tout bien lui saper le moral en introduisant dans le château des choses louches, de pénétrer dans son bureau, d’y planter un sacré boxon, de transformer en rats la plupart de ses affaires, mais Larsen n’avait même pas assez de considération pour le vieux gardien sans âge, pour le considérer comme un véritable opposant. Pendant ce temps, il n’avait pas bougé, était resté proche de la jeune fille, presque collée à Iseult qui venait de parler lui disait après un magnifique sourire gai, elle semblait néanmoins inquiète.

-Tu crois qu’il va nous trouver ??? Je veux dire, c’est le concierge, il doit connaitre ce genre d’endroit… Et puis, le monsieur dans le tableau, il va surement lui dire qu’on est là dedans…

Se voulant rassurant, il laissa tomber quelques mots dans l’oreille droite de la belle brune. La voix qu’il utilisa était naturellement apaisante, comme une bonne douche bien chaude après un dur effort physique, ou une bouteille de liquide bien frais après une dure randonnée dans la montagne,s dans le désert ou sur les sentiers battus, boueux que l’on empreinte au prix de durs efforts, ou encore que la nuit de sommeil réparatrice qu’obtiens le paysans après son dur labeur depuis deux mille ans. Il accompagna même son chuchotement d’une main sur l’épaule d’Iseult…

-Ne t’inquiètes pas, il ne nous attrapera pas… Sergeï ne le laissera pas passer… Je crois, comme toi qu’il n’ignore pas que cette cachette existe, mais qu’il n’y pensera pas… Très rares sont ceux qui connaissent cette cachette… Je ne connais qu’une autre personne qui à coup sur la connaît…Toi. Concernant Sergeï, ne t’inquiètes pas, il apprécie autant Rusard que toi ou moi… N’aie pas peur, il ne pourra pas rentrer de toutes manières…

Quelques instants s’étaient écoulés, qu’elle avait changé de ton et lui demandait avec ce qui semblait être un mélange de curiosité et… d’admiration, ce qui fit grand plaisir Lars dans ce cette voix qu’il appréciait encore davantage.

-Au fait… Comment tu connais cette cachette ???? C’est là que tu emmène tes petites copines en temps normal ????

Larsen eut un rire faible mais sincère, il se retint du mieux qu’il put et en moins d’une demi seconde il avait arrêté, aussi soudainement qu’une averse tombe sous les tropiques des Antilles pendant la saison des pluies. Et toujours dans l’esgourde de la Gryffondor, il répondit d’une voix un peu lente qui se remémorait des souvenirs…

-Hé bien… J’étais un peu plus jeune qu’aujourd’hui, j’avais ton âge, c’était la deuxième fois que je venais ici et j’ai entendue roder Rusard, un peu comme aujourd’hui, je suis parti en courant, mais…je me suis perdu… Alors j’ai entendue une voix qui me disais « Hé toi, petit ! », c’était Sergeï qui m’appelait, il m’a caché, et puis nous avons fait connaissance, et c’est devenu un ami… Il nous est souvent arrivé de parler tout les deux des heures entières, il me racontait Poudlard et l’époque où il enseignait les cours de Botanique. A sa mort, il voulait pouvoir revoir ce collège où il avait passé tant d’années. Le directeur, d’il y a quelques siècles le lui a permit.

Le Serpentard de septième année se mit à sourire, il enchaîna, répondant à la seconde interrogation :

-Non, mes petites amies, n’arrivent jamais jusqu’ici, en général, elles sont nées au milieu de l’été alors j’en profite pour invoquer le gros monstre…

Il y eut un bruit de pas, très proche juste devant le tableau… Rusard furetait, marmonnant des propos inintelligibles, seuls les mots « fouet », « cachots », « pendre », « grimblm » ( comment ça, ça ne veux rien dire ?) demeuraient audibles, Lars s’éloigna d’Iseult, un doigt sur les lèvres pour lui dire de ne plus faire le moindre bruit… Quelques instants plus tard, le concierge s’en allait… Mais, on ne la faisait pas au fils Piercowski, qui utilisa le sortilège qui lui permettait de détecter les présences. Rusard était plus loin dans la bibliothèque, Miss Teigne, elle était assise à une quarantaine de mètres du tableau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iseult Ethylda
Modérateur MH
avatar

Nombre de messages : 721
Age : 31

Pensine
Gallions:
550/1000  (550/1000)
Année d'étude: 1er
Sorcier de niveau: 1

MessageSujet: Re: Naaaaaaaaaaaaaaahh heu rien.. [pv]   Sam 29 Mar - 14:17

Iseult était contente d’elle-même de réussir à faire sourire Larsen aussi souvent. Elle n’arrivait toujours pas à cerné le personnage et elle doutait qu’elle y arriverait un jour, mais dans le font, c’était pas super grave, au moins, elle irait de surprise en surprise… Elle sourit à cette pensée et vit bientôt Lars se rapprocher jusqu’à atteindre son oreille. C’était ce qu’il y avait de plus prudent pour parler effectivement car même si le concierge se faisait vieux, la jeune demoiselle avait souvent entendu dire qu’il avait l’ouïe fine…

-De toutes façons, tant que je suis là, il ne pourra même pas te regarder à moins de trois cent mètres, fais-moi confiance pour qu’il ne puisse rien te faire !

Il était tellement prêt qu’elle en aurait presque sentit la chaleur émanée de son corps, l’odeur de sa peau et quand elle croisa son regard plein de fierté et d’assurance, elle ne pu s’empêcher de se perdre dans ses iris couleur nuit qui étaient tellement étranges, qu’on jugeait froid et inexpressifs a première vue mais qui reflétaient tellement de choses. Peu être était ce par ce qu’ils étaient noir mais Iseult trouvait les yeux de Lars avaient un petit quelques chose d’intriguant, un peu comme un gouffre sans fond qui cacheraient le plus merveilleux des trésors…

Elle lui sourit, il ne lui mentait pas et elle le savait. Il ne lui jouait pas un vilain tous, endormant sa méfiance pour la livré au concierge quand elle s’y attendrait le moins, il pensait ce qu’il lui disait et ça lui faisait chaud au cœur. Elle ne le trouvait pas prétentieux le moins du monde et elle se sentait en totale sécurité avec lui… Allez savoir pourquoi, mais après tout, il aurait très bien pu fuir tout seul tout à l’heure et la laisser se faire chopper par Rusard… Mais il ne l’avait pas fait… La seule chose qui intriguait la jeune femme c’était Pourquoi ???? Elle ne se gêna d’ailleurs pas pour le lui demander dans un murmure aussi bas que celui de Lars et sans le quitter des yeux.

-Pourquoi tu es si gentil avec moi ??? Je veux dire, on se connait presque pas…

Elle se fit la remarque intérieur que c’était une autre chose étrange, elle ne connaissait Lars que depuis le matin même mais elle avait l’impression qu’elle l’avait toujours connu… Encore un truc qu’elle n’arriverait pas a élucider… Comme dirait son père, ces deux là étaient surement fait pour se rencontrer… Puis elle s’intéressa ensuite au capacités du concierge mais une fois de plus, Lars essaya de la réconforter et de la rassurer dans un nouveau chuchotement plus bas ce qui obligeât la jeune femme a rapprocher sa tête de celle de Lars pour pouvoir l’entendre alors qu’il plaçait une main sur l’épaule la plus proche de la brunette qui l’écoutait avec attention.

Ne t’inquiètes pas, il ne nous attrapera pas… Sergeï ne le laissera pas passer… Je crois, comme toi qu’il n’ignore pas que cette cachette existe, mais qu’il n’y pensera pas… Très rares sont ceux qui connaissent cette cachette… Je ne connais qu’une autre personne qui à coup sur la connaît…Toi. Concernant Sergeï, ne t’inquiètes pas, il apprécie autant Rusard que toi ou moi… N’aie pas peur, il ne pourra pas rentrer de toutes manières…

Et l’entreprise se soldait une fois de plus par une victoire de Lars. Apres tout, la voix assurée et douce, puis les paroles qui étaient tout aussi réconfortantes, comment aurait-elle pu ne pas être rassurée. Elle se sentait néanmoins un peu pitoyable, bravo le courage qu’on prêtait à sa maison en général… Bah pour le moment, elle ne faisait pas très Gryffondor… C’était une façon de voir les chose, mais d’un autre coté, se laisser enfermé dans la réserve en compagnie d’un 7ème année qui n’utilisait apparemment pas que la magie blanche, puis ensuite dans une espèce de tunnel que personne ne connaissait, il fallait être un peu zinzin et il paraissait que le courage c’était de la folie… Cette fois ci, elle ne se demanda pas ce que diraient les autres élèves, voir professeurs s’ils savaient ça… Elle s’en fichait royalement tout simplement. Et ils pourraient dire ce qu’ils voulaient, l’empêcher d’approcher les 7ème années à moins de 100 mètres, essayer de l’enfermé dans la tours Gryffondor en dehors des heures de cours, lui coller une dizaine de pot de colle ou même Rusard à elle toute seule, elle trouverait toujours le moyen d’aller parler avec Lars… Iseult était en quelques sortes habituée a avoir ce qu’elle voulait et a faire ce que bon lui semble et elle ne changerait pas de si tôt… Elle aimait bien Lars, elle le trouvait sympa même s’il était parfois un peu étrange, il avait surement ses raisons… Elle lui posa une autre question pour le taquiner un peu puis se souvint soudain qu’il venait de lui dire qu’elle était la seule avec lui a connaitre l’existence de se passage… Elle rougit très légèrement, se laissant envahir par cet incroyable sentiment d’être spéciale… Privilégiée… Il rit et lui répondit d’une voix qui avait un petit quelque chose de rêveur.

Hé bien… J’étais un peu plus jeune qu’aujourd’hui, j’avais ton âge, c’était la deuxième fois que je venais ici et j’ai entendue roder Rusard, un peu comme aujourd’hui, je suis parti en courant, mais…je me suis perdu… Alors j’ai entendue une voix qui me disais « Hé toi, petit ! », c’était Sergeï qui m’appelait, il m’a caché, et puis nous avons fait connaissance, et c’est devenu un ami… Il nous est souvent arrivé de parler tout les deux des heures entières, il me racontait Poudlard et l’époque où il enseignait les cours de Botanique. A sa mort, il voulait pouvoir revoir ce collège où il avait passé tant d’années. Le directeur, d’il y a quelques siècles le lui a permit…. Non, mes petites amies, n’arrivent jamais jusqu’ici, en général, elles sont nées au milieu de l’été alors j’en profite pour invoquer le gros monstre…

Iseult retint à grand peine un rire amusé à la dernière remarque du jeune homme. Une personne extérieure à cette histoire se demanderait si la jeune femme n’avait pas un grain car il insinuait clairement qu’il tuait des jeune filles pour invoquer des monstres affreux mais ça faisait rire la Gryffondor, elle savait qu’il plaisantait et elle ne se sentait pas menacée par le Serpentard. Peu être qu’elle aurait du mais ce n’était pas le cas… Ensuite, elle jugea que c’était une histoire sympathique que celle de l’homme sur le tableau puis elle remarqua enfin que Lars parlait avec un personnage peint sur une toile… Elle ne trouvait pas ça idiot, bien au contraire, il lui arrivait souvent à elle de se taper la causette avec les tableaux des couloirs… Pour une fois, elle ne se sentait pas idiote… Ils entendirent des bruit de pas juste derrière le tableau et Iseult retenait même son souffle, pendant que Lars s’éloignait, elle essayait de se fondre dans l’ombre du mur en pierre contre lequel elle était en train de se ruiner le dos. Lars lui faisait signe de se taire mais c’était pas vraiment utile, elle avait compris…

Elle regardait le tableau avec des yeux légèrement écarquillés, s’empêchant toujours de respirer correctement, Ils entendirent bientôt le concierge s’éloigné mais Lars ne semblait pas rassuré pour autant elle le vit lancer un sort sans qu’elle ne comprenne ce qu’il faisait et comme elle n’était pas sur de pouvoir reparler correctement, elle avança vers lui le plus silencieusement possible mettant son visage tellement prêt de l’oreille du garçon qu’à tout les coups ça lui chatouillerait l’oreille des qu’elle se mettrait à parler car elle sentait ses lèvres frôler la peau du jeune homme mais elle voulait parler le plus bas possible.

-Alors ??? Il est partit ou pas ???

Elle s’éloignait un peu, regardant le jeune homme pour voir sa réponse. Il semblait toujours tendu et dans le font, elle se doutait que quelque chose clochait, le seul ennuis c’est qu’elle ne saurait dire quoi…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marauders-hogwarts.forumsactifs.com/fiches-personnages-f1
Lars Piercowski

avatar

Nombre de messages : 886
Age : 24

Pensine
Gallions:
0/0  (0/0)
Année d'étude: 7eme
Sorcier de niveau: 3

MessageSujet: Re: Naaaaaaaaaaaaaaahh heu rien.. [pv]   Dim 30 Mar - 1:51

Avant que Lars ne réponde aux interrogations parfaitement compréhensibles de la belle brunette, elle lui avait demandé, parlant aussi bas que lui précédemment, murmurant les mots qui glissèrent dans l’oreille du Serpentard comme l’enfant glisse au toboggan en riant innocemment, sous les yeux attentifs et admiratifs de cette incroyable innocence infantile, des parents et de toute la famille qui observe l’enfant qui joue, sale, la morve au nez, les vêtements tachés, mercurochromé et pansé comme un vétéran de la seconde guerre, mais les yeux plein de bonheur qui rendent ses parents et tous ceux qui le croisent plus heureux que jamais de voir cette petite bouille pleine de vie, de joie et ce sourire si magique. Paroles dont Lars se délecta, mettant quelques secondes à répondre, comme pour les garder pour lui par avarice, les conservant jalousement comme si elles avaient eut une valeur inestimable et qu’il était gardien de musée. Il se passait et se repassaient les quelques mots dans sa tête, comme pour leur découvrir un sens caché. Cependant les paroles étaient une question que Lars avait cessé de se poser, tant ce qu’il faisait lui paraissait normal, d’autant plus qu’il en retirait de bons moments.

-Pourquoi tu es si gentil avec moi ??? Je veux dire, on se connaît presque pas…


La réponse si fit encore attendre, il n’allait pas lâcher son trésor aussi rapidement, gardant précieusement, consciencieusement, avec une attention méfiante, l’air mi-songeur, mi plongé dans une intense réflexion qui lui demandait une concentration maximale. On aurait pu croire qu’il allait lancer un sort, s’il ne prêtait pas aussi peu d’attention à sa baguette, qui pendait, au bout de son bras gauche, négligée, mais fermement tenue, comme la suave, chaude, douce et fraîche main d’Iseult tout à l’heure. Il finir par répondre en fixant la jeune fille dans ses beaux yeux couleur émeraudes, lui chuchotant si bas, qu’il avait lui-même du mal à s’entendre :

-Je ne sais pas… D’habitude je ne me sens pas aussi… à l’aise avec les gens, avec toi, je … je ne sais pas… Tu m’inspires confiances, et puis, je ne sais pas, j’aime te parler, ou t’entendre rire, te voir sourire ou t’amuser… Ca me fait … plaisir. J’ignore pourquoi et pour être franc je me le demandais encore tout à l’heure, mais je me suis dit que c’était comme ça, et puis, ça ne me déplait pas. A toi … si ? l’interrogea t-il presque angoissé, une pointe si infime et dérisoire d’appréhension dans la voix qu’Iseult ne l’avait peut-être pas relevée…


Il venait de répondre le plus sincèrement possible ce qui l’avait mis quelque peu mal à l’aise, il fit un sourire gêné, un peu crispé, un peu tendu, il avait eu du mal à sortir ce mouvement d’allongement, d’étirement des lèvres. Un peu troublé, il ne resta désorienté que quelques instants durant lequel, il chercha comme … une issue dans le vert des pupilles de sa condisciple de Poudlard… La trouver ne lui prit que quelques instant, avant qu’il ne reprenne, toujours aussi promptement le dessus, en un éclair, il avait retrouvé toujours sa forme sa sereine, celle du Serpentard au regard haut et fier, qui vous regardait parfois de haut, parfois vous faisait froid dans le dos, parfois vous faisait craquer, ou encore vous donnait comme une envie de lui ressembler.

Puis il tenta de la rassurer, usant de paroles douces, il mit en oeuvre tout se qu’il savait pour y parvenir, son père lui ayant enseigné bien des méthodes de flatteries, d’encouragement, de rassérènement, certaines pouvant remonter le moral à n’importe qui et Lars usait sans peine de celles-ci, de la proximité qu’il avait avec Iseult et aussi du lien désormais étroit qu’il partageait avec celle-ci pour la rassurer et lui faire comprendre qu’il n’avait pas l’intention de l’abandonner et le fils Piercowski n‘avait jamais eu qu’une seule et unique parole. Sans le dire formellement, il venait de déclarer qu’il était et serait son ami et que ce n’était pas demain la vielle qu’il reverrait son jugement. Même lorsque le temps serait passé, s’ils devaient se croiser à nouveau ce serait avec un grand plaisir, qu’importent leurs camps respectifs, qu’ils soient en face dans un duel et Larsen n’attaquerait pas…

La voix douce n’eut donc pas de mal à convaincre la Gryffondor qui en plus de posséder non pas la témérité du fou, avait hérité d’un grand courage, il ne fallait que quelques infimes instants pour qu’elle reprenne contenance et courage. En effet, combien de jeunes filles de onze ans, aussi belles soient-elles se seraient laissées emporter dans une folle exploration d’un endroit empli de magie noire par l’élève le plus louche du collège ? Très peu sans aucun doute. Et pourtant, Iseult avait suivis Lars sans hésiter si ce ne fut par peur d’attirer des ennuis à son guide. Dès lors qu’ils s’étaient rencontrés, lui le feu, elle l’eau, lui le Serpentard rusé et habitué aux combines, elle la Gryffondor courageuse et qui faisait son baptême du feu pour ce qui était de braver le règlement, qui aurait pu dire qu’ils deviendraient aussi proches, et arriveraient, une heure à peine après leur rencontre, dissimulés derrière le tableau de Sergeï, le Botaniste fou, tué par une de ses ignoble plantes magiquement modifiés qui ne faisaient qu’enfler, devenant plus haute qu’un géant ? Personne et surtout pas un professeur de Divination. Le fait qu’elle se mette à rougir devant la révélation qu’ils partageaient un secret fit sourire Larsen, décidemment, jamais personne n’y était aussi bien parvenue, et surtout aussi facilement. Lorsqu’il fut certain que sa petite protégée était bien rassérénée, il retira sa main de son épaule tendit l’oreille, il refit usage plusieurs fois du sortilège pour savoir s’ils pouvaient sortir… Toujours pas… Les deux insatiables rodaient toujours, à la recherche des deux élèves, dans un duel à distance arbitré par la patience…

La jeune fille fixait désormais le tableau avec ce jeune vieil homme couché dans son lit miteux, entouré d’une atmosphère pittoresque, typique et folklorique qui évoquait la Russie toute puissante d’avant guerre, la Russie des Tsars. Iseult venait de s’approcher-en souriant toujours magnifiquement-, aussi silencieusement que Larsen l’avait fait précédemment, ne faisant pas plus de bruit qu’une feuille poussée par la légère bise d’un beau matin qui va s’écraser en douceur sur le sol. Le jeune garçon se dit dans sa tête que s’il n’ y avait pas eu le sort de détection, il n’aurait même pas su la voir. Elle s’approcha de lui, encore, encore, encore… Lorsqu’elle fut très proche, elle lui glissa quelques paroles dans l’oreille, qui coulèrent allégrement comme l’eau claire et pure d’une rivière.


-Alors ??? Il est partit ou pas ???

Elle avait été si proche qu’il avait senti le contact et son souffle chaud. Désormais, elle s’était un peu éloignée, reprenant une distance de quelques décamètres. Ces paroles là, Lars ne voulait pas les laisser s’envoler, pas plus qu’y répondre, il ne bougea, l’air rêveur et perdu, la tête ailleurs, les pensées vagabondes, se terrant des les rouages compliqués de sa personnalité si particulière, comme à la recherche d’un eldorado, loin de tout, où il pourrait se délecte de ces mots, leur vouer un culte et si possible sacrifier quelques hérétiques en leur honneur. Non, pas de sacrifices, c’aurait été du gâchis, ces paroles étaient de celles qui vous donnent envies de rire, de jouer, de courir de sauter, d’être joyeux, tout simplement, pas de commettre d’atroces sacrifices à la vaudou ou à l’Inca. Lorsque Larsen répondit sa voix s’était faite plus infantile, à moins que ça ne soit qu’une impression…Comme tout à l’heure, il s’était rapproché de la file aux cheveux nuits et était si proche, qu’il entendait battre son cœur et sa respiration, qu’elle essayait de faire plus que discrète, sans doute par peur de se faire remarquer. Inconsciemment, Lars avait fait de même, comme par peur que Miss Teigne à vingt bons mètres du tableau, puisse entendre son souffle, il eut un sourire à cette pensée.

-Rusard est… un peu plus loin, Miss Teigne, par contre est juste à coté de nous, il pense pourvoir nous faire sortir avec ce piège de débutant… D’ailleurs, il faudra que je t’apprenne ce sort… et d’autres… Enfin si tu es d’accord…

Sur la fin de sa prise de parole, il s’était un peu reculé, regardant les yeux couleurs d’émeraudes de la Gryffondor à travers ses yeux de couleur d’une belle nuit sans lune, ni étoiles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iseult Ethylda
Modérateur MH
avatar

Nombre de messages : 721
Age : 31

Pensine
Gallions:
550/1000  (550/1000)
Année d'étude: 1er
Sorcier de niveau: 1

MessageSujet: Re: Naaaaaaaaaaaaaaahh heu rien.. [pv]   Dim 30 Mar - 11:59

-Je ne sais pas… D’habitude je ne me sens pas aussi… à l’aise avec les gens, avec toi, je … je ne sais pas… Tu m’inspires confiances, et puis, je ne sais pas, j’aime te parler, ou t’entendre rire, te voir sourire ou t’amuser… Ca me fait … plaisir. J’ignore pourquoi et pour être franc je me le demandais encore tout à l’heure, mais je me suis dit que c’était comme ça, et puis, ça ne me déplait pas. A toi … si ? l’interrogea t-il presque angoissé, une pointe si infime et dérisoire d’appréhension dans la voix qu’Iseult ne l’avait peut-être pas relevée…

Il avait pris son temps pour répondre mais Iseult avait bien compris que Larsen ne semblait pas avoir pour habitude de sortir ce genre de phrase. Elle l’avait bien écouter et était quelque peu abasourdie par les révélations du jeune homme. Quand il lui demandait si ça lui déplaisait à elle qu’ils soient si proches l’un de l’autre en si peu de temps, elle lui fit un vif signe de tête négatif avec un air légèrement horrifié qu’elle ait pu laisser pensé ça. Bien sur que ça ne la dérangeait pas le moins du monde d’être amie avec Lars, à vrais dire, elle y pensait depuis quelques minutes mais n’osait formuler le mot ami dans sa tête par crainte d’être déçu et rejetée… Il semblait vraiment gêné et Iseult aurait parié qu’il était un peu nerveux, anxieux et elle se demandait si c’était par ce qu’il redoutait la réponse de la jeune fille. Elle lui sourit d’un air qui se voulait rassurant et elle trouva ça immédiatement des plus comique. La voila qui voulait rassurer Lars maintenant… Quoi de plus ridicule, un grand jeune homme fort et intelligeant comme lui n’avait surement que faire des tentatives de rassurement d’une petite fille comme elle… Par ce que malgré le fait qu’elle faisait 3 4 ans de plus que son âge, elle restait surement une petite fille pour les gens qui avaient l’âge de Larsen…

Elle n’avait prononcé mot par pur peur de se faire coincer par Rusard qui rôdait, au sens de la demoiselle, bien trop prés. Mais elle ne pu s’empêcher de penser, penser à ce qu’elle aimerait lui répondre. Le regard perdu sur le tableau, à la fois pour surveiller l’arrivée inopportune de ce concierge de malheur qui n’avait rien de mieux a foutre à cette heure ci que d’explorer la réserve à la recherche d’élèves en faute et aussi pour se donner un minimum de contenance et laisser à Lars le moins de chance possible de voir dans son regard à quel point cette réponse tellement franche l’avait troublée. Elle, contrairement à Lars, était plutôt sociable, elle parlait avec tout le monde, sauf si on l’envoyait balader, elle n’oubliait pas facilement et était du genre rancunière, elle avait du mal a pardonner, plus pour certaines choses que pour d’autres mais elle était comme ça… Mais jamais on ne lui avait jamais parler de cette façon, aussi franche et pas comme à une petite fille légèrement débile… Elle était aussi très émue qu’il lui dise qu’il aimait l’entendre rire ou bien lui parler. Et s’il aimait son rire, et bien il allait être servis par ce qu’elle riait de tout et de rien… Etant de nature très enjouée et optimiste, elle riait même souvent sans raison apparente… Elle aussi elle s’était demander pour quelles raisons elle se sentait si proche de lui mais elle n’en trouvait pas plus la réponse… Et dans le font, elle s’en fichait, l’important dans cette histoire, c’était qu’ils s’appréciaient tout les deux et qu’ils s’ entendaient bien…

Iseult, son regard émeraude toujours fixé sur le tableau, sourit d’un air absent… Encore une fois, quiconque la verrait se demanderait ce qui pouvait bien la faire sourire comme ça… Le regard rêveur, l’air ailleurs, le sourire à la fois amusé et attendrit et le visage angélique… Ca devait donner une drôle d’impression vu de l’extérieur… En réalité, Iseult ne se rendait même pas compte qu’elle offrait un tel spectacle. Mais encore une fois, tout dépendait du point de vue des autres. Certains la trouveraient complètement idiote avec cette tête là, d’autres penseraient qu’elle préparait un mauvais coups, qu’elle se moquait d’eux, qu’elle rêvait tout éveillée, qu’elle n’attendait que de voir le concierge rappliquer ou bien d’un point de vue totalement différent, on la trouverait très jolie… Mais dans la majorité des cas, on rêverait surement de découvrir ce qui se passait dans sa petite tête brune…

Apres quelques longues minutes, elle tourna les yeux vers Lars, elle n’avait pas perdu cette petite pointe de rêverie et elle l’écouta la rassuré ce qui naturellement réussit. Puis le temps passa, Lars jetait plusieurs fois le même sort sans que la jeune fille comprenne ce qu’il faisait au juste et pourtant elle cherchait mais quoi de plus normal de ne pas comprendre quand on venait tout juste de découvrir que ce n’était pas tout d’avoir des dons de magie mais qu’il fallait aussi apprendre à s’en servir… Le regard de la jeune Gryffondor tourna de nouveau vers le tableau comme si elle était captivée par celui-ci mais elle essayait en réalité de concentrer toute sn attention sur ce qui pouvait bien se passer à l’extérieur… Seulement, elle avait beau tendre l’oreille, elle n’entendait plus âme qui vive… Histoire de se rassuré, elle alla carrément demander à Lars, prenant le risque de se faire piquer par le concierge qui dans un sens leur avait permis de se rapprocher d’avantage… Elle lui demanda donc s’il savait où était barré le grincheux atypique qui les menaçait sans cesse des pires tortures qui pour finir ne les impressionneraient même plus…

Elle s’était éloignée que pas grand-chose, juste histoire de pouvoir le regarder dans les yeux sans loucher. Une fois de plus, il pris son temps a répondre. Peu être par ce qu’il ne fallait pas parler finalement… Mais à bien l’observer, Lars avait un drôle d’air qui donna à Iseult l’étrange impression qu’il était en train de rêver… Elle se demanda bien pourquoi mais elle n’eu pas trop le temps de réfléchir qu’il lui répondait à son tours en s’approchant au moins aussi prés d’elle qu’elle venait juste de le faire, mais c’était ce qu’il y avait de plus prudent.

-Rusard est… un peu plus loin, Miss Teigne, par contre est juste à coté de nous, il pense pourvoir nous faire sortir avec ce piège de débutant… D’ailleurs, il faudra que je t’apprenne ce sort… et d’autres… Enfin si tu es d’accord…

Oh voila donc à quoi ces sorts qu’il lançait depuis tout à l’heure servaient… Ingénieux il faut bien le dire mais Iseult se demandait pourquoi Rusard n’y avait pas penser… Et oui, elle ne savait pas que le concierge était cracmol… Elle ne remarqua pas tout de suite que Lars s’était éloigné et la regardait dans les yeux, complètement captivée par ses réflexions mais elle s’en rendit compte relativement vite quand elle se fit la remarque intérieur que ce qu’elle voyait n’était autre que les iris tellement mystérieux du jeune homme… Elle sourit et en oublia instantanément le concierge pour se concentrer sur ce que Lars venait de lui dire. Donc le vieux bougon était plus loin mais avait laisser sa saleté de chat en faction devant le tableau… Ils étaient donc coincés ici jusqu’à ce que Lars décrète qu’ils étaient hors de danger grâce à son sortilège… Ca ne l’ennuyait pas le moins du monde puisqu’elle se sentait en sécurité en compagnie de Lars et qu’elle aimait bien sa présence. Elle sourit d’un air un peu absent avant d’entre-ouvrir la bouche pour lui parler sans pour autant le faire. Une petite alarme s’était fait entendre dans sa tête et lui rappelait la présence de miss teigne… Elle fronça les sourcils, sembla réfléchir quelques secondes puis s’approcha tout naturellement de Lars pour lui répondre à voix basse, manquant de perdre l’équilibre, elle se rattrapa de justesse en posant une main sur le sol, juste à coté du jeune homme avant de lui tomber dessus. Elle retint un rire amusé par son manque d’équilibre et murmura doucement.

-Je vois… Et bien tant pi, restons ici, c’est encore ce qu’il y a de plus sur… Et puis ta présence ne m’ennuis pas, bien au contraire… Quand aux sorts que tu penses à m’apprendre, je serais ravie que ça soit le cas… Je vais te confier quelque chose… Tu es bien le premier avec qui je m’entend si bien…

Elle recula une fois de plus. Oui, c’était la vérité, Lars était bien le premier garçon a lui trouver un tant soit peu d’intérêt… Peu être était ce par ce qu’elle n’était pas en compagnie de la belle Lily qui les aveuglait tous par sa grande beauté et mettait ainsi les autres filles dans l’ombre à cause de son intelligence et de son visage d’ange qui prenaient toute la place dans la pièce où elle se trouvait… Elle avait tellement de charisme qu’Iseult se sentait souvent transparente en sa présence… C’était plutôt désagréable même si la demoiselle n’était pas du genre a vouloir l’attention de tout le monde mais avoir l’impression qu’on existe pas, ça ne plait à personne…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marauders-hogwarts.forumsactifs.com/fiches-personnages-f1
Lars Piercowski

avatar

Nombre de messages : 886
Age : 24

Pensine
Gallions:
0/0  (0/0)
Année d'étude: 7eme
Sorcier de niveau: 3

MessageSujet: Re: Naaaaaaaaaaaaaaahh heu rien.. [pv]   Dim 30 Mar - 20:00

Iseult ne parla pas mais le hochement négatif de tête, rassura Larsen lui insufflant comme une puissante bouffée de chaleur humaine, de confiance, l’assurance qu’il avait trouvé quelqu’un avec qui partager ses expérience, ses défaites et ses victoires, mais aussi pouvoir apprendre des expérience et du vécut, certes moins étendu que le sien, d’une autre personne pouvoir apprendre des défaites et des victoires d‘un autre. Et mieux encore, il aurait quelqu’un avec qui parler, rire, s’amuser, roder, plaisanter, bavarder, partager ses passions, ses dégoûts, sans craindre le jugement qui fait mal jusque dans la montre. Ce genre de personne, il en était conscient ne se trouvait pas à tous les coins de rues, ce matin là, mieux qu’un ami, ils avaient tous deux trouvé une partie d’eux même, une autre vision du monde, de la Terre, de la vie, de tout. C’est à cet instant, à partir de cette réflexion que l’on peux comprendre comment on peux devenir ami d’une personne qui ne nous ressemble pas à première vue, mais lorsque l’on se penche un peu plus sur la chose, on se rencontre qu’en réalité, les points communs sont nombreux, et alors, on peut jubiler, car on sait qu’on aura un compagnon, ne fut-ce qu’un seul et unique, sur le chemin sinueux et ô combien difficile de la Vie. Et, même lorsqu’on se fâche, quand bien même la fierté nous empêche de le voir, on regrette quand même cette présence qui nous donne rend toujours plus que ce qu’on lui donne. Alors, on fait de notre mieux pour ne pas être débiteur et cette personne aussi, et ce jusqu’au bout…

Cette sensation d’apaisement, d’allégresse, de confiance et de fierté, Lars sus à cet instant qu’il ne l’oublierait jamais, même s’il ne devait plus jamais connaître ce lien si fort, si puissant et en même temps si fragile. Il fit un sourire un peu mystérieux que lui seul et peut-être Iseult, si elle avait déjà eut son raisonnement, pourrait jamais comprendre. Cette attache avait quelque chose de magique me direz-vous, pourtant chacun est libre de l’avoir que ce soit de l’amour, ou de l’amitié, voir même de la rivalité, le rival est le plus fidèle adversaire, toujours là à nos défaites, toujours présent à nos victoires, il les partage comme on partage les siennes. Qu’on le déteste ou qu’on l’adore, on ne peut nier qu’il nous connaît, aussi bien qu’on le connaît nous-même, sa présence peut-être rassurante, car elle rappelle les expériences les plus mémorables.

La gêne disparut totalement lorsqu’Iseult ajouta ce sourire habituel, mais particulier, chacun de ses sourires étaient un présent unique et irreproductible, ni par elle, ni par aucun autre, et la jeune fille les distribuait comme le Père Noël, offre les cadeaux aux enfants qu’importe leur age, sans se soucier du nombre, donnant pour donner par l’intermédiaire d’une magnifique légende et de belles traditions, que ni le temps, ni la haine ne peuvent faire oublier. Ce sourire qui lui faisait étendre les lèvres, ce sourire éternel et éphémère, attendu comme le Messie. Dans cette mimique, elle ajoutait en plus un air rassurant, qui fis chaud au cœur du Serpentard, tel le feu est le bienvenue dans la famille agglutinée autour d’une petite cheminée au moment de l‘hiver. Ne quittant cette fois, plus la petite brune aux yeux émeraude, Lars la regarda décrypter, débriefer intérieurement ce qu’il venait de dire, désormais plein d’une confiance et d’un assurance nouvelle. Sans doute cherchait-elle à comprendre pourquoi ? Pourquoi ils s’entendaient si bien… Ce petit mot que l’homme s’était sans doute trop souvent posé… « Pourquoi la pluie ? Pourquoi les nuages ? Pourquoi dormir ? ». Et depuis toujours on avait entendu les enfants dire « Pourquoi maman ? Pourquoi papa », les yeux brillants et grands ouverts.

La jeune Gryffondor aux cheveux obscurs observait le tableau si banal à première vue, ce petit Sergeï ennuyant et qui présentait si peu d’intérêt, décodant avec assiduité chaque détail, pensant à une chose qu’elle seule savait, avec cet air de petite fille, mais cette allure d’adolescente. Avec cet air, également, rêveur et malin, parfois vif, tantôt celui de la personne qui prépare l’embrouille, tantôt celui de la petite enfant sage, et aussitôt il devenait celui de la magnifique princesse à sa fenêtre qui guette l’horizon dans l’espoir de découvrir. Cela sans bouger, ni parler, chose véritablement impressionnante, tant on pouvait avoir de points de vues sur cette petite fille au visage angélique. Lorsqu’elle regarda Larsen, celui-ci la rassura sans grosses difficultés, chacun son tour de recevoir le réconfort de l’autre, puis elle observa le tableau, que dis-je, elle tenta de transpercer, son regard devenu un brasero aux reflets émeraudes, le fixant intensément, mais rien n’y fit, l’œil humain n’avait sans doute pas la capacité de réaliser ce qu’elle tentait de faire, c’eut été défier le crédible et la vraisemblance.

Alors, elle demanda à Larsen qui lui dit tout ce qu’il savait, c'est-à-dire peu de choses, mais amplement suffisante pour qu’elle en déduise l’impasse de leur situation actuelle, il faudrait attendre que le concierge se persuade qu’il n’y avait personne dans la réserve. Fort heureusement c’était un cracmol sinon il aurait été bien plus dur de le berner, mais avec les nombreux sorts que connaissaient le Serpentard ça en devenait un jeu d’enfant, trop inégal, la patience d’un vieil home fou et grincheux face à l’audace et la magie de deux adolescents. Attendre ne dérangeait pas Lars et à première vue, Iseult non plus, tant mieux, car Rusard semblait prêt à faire le siège… Ils se supportaient et même mieux, donc de ce coté-là pas de problème, mais seraient-ils en retard en cours ? Probablement pas, le concierge aurait sûrement de travail dès le réveil de l’école. Un sourire presque de façade s’était dessiné sur les belles lèvres de la brune, qui semblait perdu dans ses pensées. Elle ouvrit la bouche et la referma, hésitant, sans doute à parler de peur de se faire attraper…

Elle était en trains de s’approcha lorsqu’elle trébucha accidentellement, se rattrapant de justesse avant de tomber, déséquilibrée. Lars, voyant qu’elle risquait et de se faire mal, et de pousser un cri de surprise, réagit avec la même vitesse et la même perfection dans ses mouvement, il la retint, très légèrement ce qui ne l’empêcha pas de lui tomber dessus, mais de se faire mal et don, fatalement de pousser un cri de surprise. Avant même qu’il n’ait pu se dégager et en profiter pour récupérer sa baguette qui lui avait échappée des mains lorsqu’il avait fait son possible pour rendre sa chute plus agréable, elle avait retenu son rire, à cette distance, Larsen s’en était rendu compte, il voyait clairement les expressions du magnifique visage de la belle Iseult, et les décryptant sans grand mal, ainsi les efforts qu’elle du produire pour ne pas rigoler ne firent pas exception. De sa belle voix, qui chuchotait doucement et légèrement, cette voix que le Serpentard aimait entendre parler, accompagné d’une expression qu’il vit mieux de si près et trouva vraiment belle, sans qu’elle fut particulière, elle lui dit, faisait de nouveau couler l’eau claire, pure et saine dans la cruche qui donnerait à boire :


-Je vois… Et bien tant pi, restons ici, c’est encore ce qu’il y a de plus sur… Et puis ta présence ne m’ennuis pas, bien au contraire… Quand aux sorts que tu penses à m’apprendre, je serais ravie que ça soit le cas… Je vais te confier quelque chose… Tu es bien le premier avec qui je m’entends si bien…


Un peu penaud, Larsen eut un mal de chien à comprendre ces paroles qu’il déclara intérieurement sacré et bénie, comme annonciatrices d’une nouvelle ère où les hommes vivraient d’amour, -comme l’on dit d’autres que moi- où chacun serait libre de pensées, de paroles et de mouvements, où les guerres se feraient avec des armes à fleurs, une belle utopie où plus personne ne crèverait de faim sous les fenêtres Occidentales et Américaines. Lars sortit de sa rêverie en quelques semi secondes, belle performance. Cependant,, il resta un court instant dissimulé par ses yeux noirs et un sourire, le tout donnant un ensemble plutôt convainquant, le regard fier, le sourire mi-enjôleur, mi-hagard, sans doute ne donnait-il pas l’impression qu’il aurait souhaité devant Iseult qui le comprenait mieux que quiconque, mais au moins, il n’avait pas cet air ébahis, le même qu’a le bébé qui ouvre de grand yeux devant ce monde, si nouveau, si, étrange, mais néanmoins instinctif, je dirai familièrement nouveau. Lorsque Iseult recula, sous prétexte de ramasser sa baguette, Larsen put regarder autre chose que les deux émeraudes qui se terraient au fond de ce regard sublime, ce qui lui permit de retrouver la totalité de ses facultés mentales… C’est alors qu’il se souvint qu’elle avait dit quelque chose, qu’était-ce déjà … Ah oui ! Presque à contrecœur, son cerveau décida de délivrer les précieuses paroles…

Lars se remit alors à sourire, ce qu’il avait du faire plus de fois en une matinée que dans toute son existence. Pensée à laquelle son sourire redoubla, puis il s’approcha d’Iseult, l’amenant vers le fond de l’endroit, ancien tunnel, bouché par un éboulement. Là il put chuchoter, mais il le fit à peine plus fort que près de la « porte » restant très près de la Gryffondor :


-On a pas le choix pour l’instant, ce que tu me dis me fait plaisir, je t’avoue sans peine, que tu es la première personne tout court, avec qui je m’entend aussi bien…

Il avait dit ça de nouveau en commetant l’erreur de se perdre dans une grotte dont il était beaucoup plus difficiles d’entrer que de sortir, les deux émeraude y prenaient garde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Naaaaaaaaaaaaaaahh heu rien.. [pv]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Naaaaaaaaaaaaaaahh heu rien.. [pv]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Rien n'égale la soupe au giraumon de ma mère.
» Il n'y a rien de nouveau sous le soleil Lavalas
» Quand Steven Bénoit ne trouve rien à dire
» Rien pour écrire à sa mère...
» Pour ceux qui n'ont toujours rien compris à Matrix ^^

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marauders Hogwarts :: Poudlard :: Interieur du chateaux :: Bibliothèque-
Sauter vers: